En Bref

Bénin Un projet de production vivrière réussi pour la BAD

Mis en œuvre à partir de 2015 par la Banque africaine de développement, le projet d’appui à la production vivrière dans trois régions du Bénin, a permis d’améliorer de façon significative les rendements des exploitations agricoles. Financé à hauteur de 24 millions de dollars, le projet a permis la mise en place de variétés de semences performantes et de formations et avec pour résultats de faire passer la productivité moyenne de maïs de 1,5 tonne par hectare en 2016 à 2,6 tonnes, soit une hausse de 73%. Celle du riz a atteint 4,2 tonnes par hectare, contre 3,3 tonnes en 2016. Quant au volume de production vivrière commercialisée, il a atteint presque 83 000 tonnes en 2020, alors qu’il se situait à moins de 5 000 tonnes en 2016.

Ce message est également disponible en : Anglais