ArchivesEn Bref

Banque La Bad vole au secours d’Ecobank

La Banque africaine de développement (BAD) vole au secours de la banque Ecobank en lui accordant un prêt de 310 millions de dollars. Cette enveloppe financière octroyée à Ecobank qui traverse quelques difficultés vise à soutenir « les secteurs économiques vitaux tels que l’agro-industrie, la chimie, la construction, l’ingénierie, la transformation des aliments, la fabrication et les exportations non traditionnelles », explique-t-on à la BAD.
L’objectif à court terme est de favoriser le commerce régional et de faciliter l’accompagnement des entreprises locales dont les activités sont encore limitées en Afrique subsaharienne. Ecobank connaît des difficultés financière en raison de la dégradation de la situation économique au Nigeria, son principal marché. Selon le dernier rapport de la direction générale du groupe Ecobank Transnational Incorporated  (ETI),  la banque a enregistré un résultat avant impôt de 205 millions de dollars à la fin du mois d’avril 2016 contre 520 millions l’année précédente. Le groupe présent dans 36 pays sur le continent africain veut devenir une banque panafricaine d’envergure mondiale et contribuer à l’intégration et au développement économique et financier du continent africain.  ETI a été créée avec un capital autorisé de 100 millions $ US. Le capital initial versé de 32 millions $ US a été mobilisé auprès de plus de 1500 personnes et institutions des pays de Afrique de l’Ouest.