ArchivesEn Bref

BAD Adesina ajoute trois cordes à son arc

Le Groupe de la Banque africaine de développement compte trois nouveaux membres à la haute direction. Ismaila Dieng, Sénégalais, est nommé directeur de la communication et des relations extérieures. Avant d’entrer à la Banque, Ismaila Dieng, de nationalité sénégalaise, était en service au Fonds monétaire international (FMI), où il exerçait les fonctions de Chef de l’équipe Afrique dans le département de la communication. Pour le président de la Bad, Akinwumi Adesina, « la longue expérience d’Ismaila dans la gestion de la communication et des affaires publiques, dans la collaboration avec les réseaux de médias africains et mondiaux et avec de multiples parties prenantes sera très précieuse pour la Banque. ».

 

Ressortissante tchadienne, Hélène N’Garnim-Ganga, jusqu’à présent représentante- résidente de la Banque au Mali, est désormais Conseiller juridique général au moment où la Banque déploie son nouveau modèle de développement et de prestation de services et renforce ses activités partout en Afrique souligne Akinwumi Adesina. Avocate accréditée, diplomée de Harvard et de la Sorbonne, elle cumule 25 ans d’expérience dans la gestion des aspects juridiques de la gouvernance d’entreprise, de projets stratégiques et de programmes opérationnels.

 

Quant au Sud-Africain Vincent Nmehiell, conseiller juridique et directeur des affaires juridiques au sein de la Commission de l’Union africaine, il devient Secrétaire Général du Groupe. Juriste de renommée internationale qui jouit d’une expérience de 26 ans dans le droit international, la gouvernance d’entreprise et la gestion de problèmes complexes de gouvernance impliquant de multiples parties prenantes. « Il représente un atout de taille pour notre équipe » commente le président de l’Institution.

 

Trois nominations à des postes de clés qui s’inscrivent dans les grandes ambitions d’Adesina pour la Bad. Il a désormais son équipe.