En Bref

Algérie Une « situation politique particulière  » (Jean-Yves Le Drian)

Lors d’une réunion à l’Assemblée nationale française, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, s’est exprimé sur la situation politique en Algérie. Le Drian a évoqué le processus électoral du 4 juillet prochain ainsi que les manifestations toujours en cours en Algérie. « En Algérie, nous sommes maintenant à trois mois du début de la contestation. Le Parlement a désigné un président par intérim dans l’attente d’une nouvelle élection qui devrait normalement avoir lieu le 4 juillet. Le problème c’est que pour qu’il y ait une élection, il faut qu’il y ait des candidats et, voilà, les candidats ne se manifestent pas. Il y a deux candidatures qui ont été reçues par le Conseil constitutionnel ». Jean-Yves Le Drian a également qualifié la situation politique en Algérie de « particulière ». Ainsi, le ministre a expliqué qu’« il y a des manifestations qui se poursuivent dans le pays, avec des aspirations profondes pour ouvrir un nouveau chapitre de l’histoire de l’Algérie […]. Il y a aussi la volonté des autorités militaires de faire en sorte que la Constitution puisse s’appliquer, telle qu’elle est ». Selon lui, cela se concrétiserait avec « l’engagement de Gaïd Salah pour faire en sorte que l’élection puisse avoir lieu le 4 juillet. Mais il y a deux voies parallèles ».

Ce message est également disponible en : Anglais