En Bref

Algérie : L’élection présidentielle est reportée

L’élection présidentielle prévue pour le 4 juillet en Algérie n’aura pas lieu faute de candidats. Le Conseil constitutionnel a rejeté les dossiers de deux illustres inconnus – Hamid Touahri, ingénieur en mécanique, et Abdelhakim Hamadi, vétérinaire –, déposés à la dernière minute, et constaté, dimanche 2 juin « l’impossibilité de tenir l’élection du président de la République, le 4 juillet 2019 ». Il demande aussi « la réorganisation de celle-ci ». C’est la seconde fois que ce scrutin est annulé en Algérie en quelques mois. L’ancien président, Abdelaziz Bouteflika, avait été contraint, sous la pression populaire, de renoncer au vote prévu pour le 17 avril et pour lequel il était candidat à un cinquième mandat.

Ce message est également disponible en : Anglais