En Bref

Algérie : Décès d’Abdelaziz Bouteflika

L’ex-chef d’État algérien Abdelaziz Bouteflika, s’est éteint le 17 septembre, à l’âge de 84 ans, des suites de sa maladie. Il restera le président algérien qui aura régné le plus longtemps (1999-2019). Il incarnera notamment le processus de réconciliation après la décennie noire de guerre civile de 1992 à 2002 (200 000 morts).

Chassé du pouvoir en 2019, après 20 ans à la tête de l’Algérie, après des manifestations populaires massives contre sa volonté de briguer un nouveau mandat.

Omniprésent dans la vie politique algérienne durant des décennies, mais devenu quasi invisible depuis un accident vasculaire cérébral (AVC) en 2013, Abdelaziz Bouteflika n’avait donné aucun signe de vie depuis sa démission en avril 2019.

« Avec Abdelaziz Bouteflika s’éteint une figure majeure de l’histoire contemporaine de l’Algérie » a déclaré Emmanuel Macron. Engagé dans la lutte pour l’indépendance de son pays, il a ensuite incarné la politique étrangère ambitieuse de l’Algérie ». Le roi du Maroc, Mohammed VI a quant à lui adressé ses condoléances au peuple algérien.


Bouteflika était né le 2 mars 1937 à Oujda, au Maroc, tout près de la frontière algérienne, dans une famille originaire de la région de Tlemcen (nord-ouest de l’Algérie).

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe