ActualitéArchives

Agriculture 27 pays africains adoptent la Déclaration de Marrakech

Réunis à Marrakech, au Maroc, 20 ministres et 27 délégations du continent ont adopté, le 30 septembre, la Déclaration de Marrakech, qui confirme l’engagement de ces pays à mettre l’Adaptation de l’Agriculture Africaine au cœur des négociations de la COP22.

Préambule à la Cop 22, annoncée comme la « Cop de l’Afrique » qui se tiendra du 7 au 18 novembre dans le Royaume chérifien, une vingtaine de ministres africains, des représentants d’institutions internationales et des scientifiques étaient réunis les 29 et 30 septembre 2016, à Marrakech dans le cadre d’une Rencontre internationale de Haut Niveau. L’objectif de cette rencontre : créer une coalition en faveur de l’initiative pour l’Adaptation de l’Agriculture Africaine (AAA) aux changements climatiques.  La rencontre, qui a réunie 27 pays africains, s’est clôturée sur la Déclaration, qui marque la création d’une coalition visant à mettre l’Adaptation de l’Agriculture Africaine au cœur des négociations de la COP22.
Adaptation de l’Agriculture Africaine : une des priorités de la Présidence marocaine pour la COP22
Lancée en amont de la COP22 organisée au Maroc, l’initiative pour l’Adaptation de l’Agriculture Africaine (AAA) vise à réduire la vulnérabilité de l’Afrique et de son agriculture aux changements climatiques. Elle promeut et favorise la mise en place de projets concrets pour améliorer la gestion des sols, la maîtrise de l’eau agricole, la gestion des risques climatiques et les capacités et solutions de financement.
L’initiative constitue non seulement une réponse clé aux changements climatiques, mais également à l’insécurité alimentaire.
Elle a pour objectif de mettre l’Adaptation de l’Agriculture Africaine au cœur des débats et des négociations climatiques et de capter une partie substantielle des fonds climat. Dans son volet solutions, elle vise aussi à contribuer au déploiement de projets agricoles concrets. L’Adaptation de l’Agriculture Africaine a été érigée en l’une des priorités de la Présidence marocaine pour la COP22.
A ce jour, L’initiative bénéficie du soutien de 25 pays africains, de la CCNUCC et de la FAO.
Positionner l’agriculture au centre des négociations climat 
A travers cette Déclaration, les Etats signataires s’engagent à :  appuyer le principe d’un financement public et privé plus important, plus efficace et plus efficient et d’un suivi (monitoring) des fonds effectivement déboursés pour l’Adaptation, l’Agriculture et l’Afrique, ainsi qu’un accès facilité des projets africains aux fonds climat ; contribuer à l’action et aux solutions à travers le Plan Mondial d’Action pour le Climat (Global Climate Action Agenda) et tout autre cadre pertinent, en mettant en avant des projets et bonnes pratiques africaines ; positionner l’agriculture au centre des négociations climat en mettant en exergue une augmentation durable de la productivité et des revenus agricoles, l’adaptation et le développement de la résilience face aux changements climatiques ; oeuvrer à un renforcement des capacités africaines en matière de politiques et de programmes agricoles, de montage et de gestion de projets agricoles durables et résilients face au climat.
« #WEAAARE » : Une campagne de sensibilisation de la société civile
La Rencontre marque également le point de départ de la campagne de communication « #WEAAARE », qui sensibilise la société civile et mobilise la communauté internationale en faveur de l’initiative AAA à l’approche de la COP22.


Ce message est également disponible en : AnglaisArabe