Actualité

Agri Tech Pour une Afrique qui se nourrit et nourrit le monde

En 2003, à Maputo, les Etats africains s’étaient engagés à consacrer, au moins, 10% au secteur de l’agriculture. Une promesse bien lointaine. La Côte d’Ivoire, pays de tradition agricole, ne lui réserve que 3% de son budget. Alors que plus que jamais le secteur fait figure de levier du développement, le think tank Afrique Grenier du Monde entend bousculer acteurs publics et privés en vue de valoriser le potentiel agricole du continent. Grâce à la révolution AgriTech ! Explications avec Charlotte Libog, présidente du think tank Afrique Grenier du Monde.

Propos recueillis par Dounia Ben Mohamed

Présentez-nous votre think tank, Afrique Grenier du monde…

« Afrique Grenier du Monde » est une plateforme dédiée à la promotion de l’entrepreneuriat agricole. Promouvoir l’Agrobusiness en Afrique pour une réelle croissance inclusive et durable. Une réelle opportunité pour une Afrique détentrice de plus de la moitié des terres arables mondiales d’une part et d’un potentiel humain et hydraulique inestimable d’autre part.

Avec un mot d’ordre… l’AgriTech ?

« L’agriculture est la mère de tous les arts : lorsqu’elle est bien conduite, tous les autres arts prospèrent ; mais lorsqu’elle est négligée, tous les autres arts déclinent, sur terre comme sur mer » ces propos du philosophe grec Xénophon résument parfaitement le défi universel qui est le nôtre aujourd’hui : œuvrer pour un monde meilleur grâce à l’Agriculture et nourrir 9 milliards d’individus à l’horizon 2050. Et au cœur de ce défi, nous avons l’Afrique, le continent au potentiel agricole le plus élevé avec plus de la moitié de terres arables mondiales, un potentiel hydraulique inexploité et une croissance démographique sans précédent … L’Afrique qui malgré ce potentiel exponentiel peine à solutionner l’épineuse équation d une croissance économique réelle et durable, celle de l’emploi des jeunes, celle de l’autonomisation de la femme, de l’exode rural et de l’urbanisation etc.… Equations capitales pour un réel équilibre au niveau mondial. Des défis colossaux qui pourraient trouver un début de solution avec l’émergence du secteur agricole et agroalimentaire, l’investissement dans l’agro-digital, une voie désormais suivie par de nombreux entrepreneurs et investisseurs sur le continent et ailleurs, une voie créatrice de richesses pour tous, adoptée par les futurs milliardaires du secteur agricole et agroalimentaire dès à présent ! Avec la révolution numérique, l’AgriTech s’impose à nous par la présence sans cesse accrue de solutions agro-digitales novatrices favorisant l’investissement sur l’ensemble de la chaîne de valeur.

Vous ne vous êtes pas intéressée aux nouvelles technologies par hasard : c’est votre formation de départ avant d’être tombée dans la soupe de l’agriculture…

Je suis native à Yaoundé au Cameroun et j’y ai grandi jusqu’à l’âge de 18 ans, avant de continuer mes études supérieures en France, en e-business. Comme de nombreux Africains, j’ai grandi avec une image dévalorisante du monde rural. D’ailleurs de nombreux parents, y compris les miens, aiment dire à leur progéniture : “Attention, travaille bien à l’école, sinon tu te retrouveras dans les champs au village ! ”

Pourtant l’agriculture constitue aujourd’hui un secteur-clé en Afrique. J’ai pu prendre conscience de cette réalité grâce à un collègue rencontré durant mon passage chez un éditeur de logiciels. Il avait a investi dans la terre, au Cameroun. J’ai alors acheté un terrain afin de me lancer dans la production de cultures vivrières, sans succès malheureusement. Cette expérience, malgré tout enrichissante, m’a permis de découvrir l’immense pénurie du secteur en termes d’information et d’accompagnement pour l’entrepreneur, et c’est ce qui a motivé la création de la plateforme “Afrique Grenier du Monde”.

C’est l’objet du nouveau cycle de conférences que vous démarrez le 1er février à Paris, les AGM Business café…

Ce sont des RDV informels avec des acteurs du secteur agricole et agro-industriel en Afrique qui permettent de s’informer, de réseauter, et d’apporter, chacun, notre contribution au développement du secteur. Le cycle commence en effet à Paris, le 8 février, et sera suivi d’autres dates sur le continent.

Ne ratez pas cette excellente occasion d’information et de réseautage qui vous permettra à vous également d’amorcer de manière efficace votre investissement agricole, agroalimentaire ou agro digital… et de découvrir les énormes opportunités d’investissement de l’Agri Tech en Afrique !

Pour s’inscrire : https://www.eventbrite.fr/e/billets-agm-business-cafe-paris-55151596911