ActualitéArchives

Afrique du Sud : La Banque centrale au chevet de l’économie

Pour contrer le risque inflationniste et soutenir le rand, en chute libre par rapport au dollar américain, la Banque centrale sud-africaine, deux mois après avoir consenti une première hausse d’un quart de point, en novembre dernier, a entrepris de relever son taux directeur d’un demi-point à 6,75%.

Cette mesure qui intervient dans un contexte de déprime de l’économie sud-africaine, prend effet à compter du 29 janvier 2016. L’Afrique du Sud, qui fait face à un récurrent déficit énergétique, subit la baisse des cours de ses ressources minières qui représente environ 40% de ses exportations. Sans compter que son secteur agricole est plombé par la plus grave sécheresse depuis un siècle.

Dans ces conditions, la Banque centrale sud-africaine anticipe une hausse de ses prévisions d’inflation à 6,8% contre 4,6% en 2015. En outre, la croissance devrait s’affaisser à 0,9% contre 1,3% en 2015. Le rand qui a dégringolé de 25% en 2015 par rapport au dollar continue d’être dans la tourmente alors que l’environnement économique va vraisemblablement continuer à se dégrader au cours des prochains mois.

Selon Lesetja Kganyago, gouverneur de la Banque centrale sud-africaine, « en raison de la conjoncture internationale, alors que l’impact sur les prix des denrées alimentaires de la sécheresse qui s’aggrave devient de plus en plus évident ».


 

Par Malick Diallo

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe