En Bref

Afrique de l’Est Les chefs d’entreprise appellent à une mise en œuvre rapide de la ZLEC

Réunis à Addis le 26 avril, sous la houlette de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), les chefs d’entreprise d’Afrique de l’Est, ont appelé à accélérer la mise en œuvre du pacte de libre-échange continental.
« La ZLEC n’est pas simplement un accord de libre-échange. Il s’agit d’établir un marché continental unifié avec 1,2 milliard de clients potentiels et où le secteur privé est un moteur majeur pour y arriver », ont souligné les dirigeants du secteur privé après la réunion.
Selon la CEA, la mise en place de la ZLEC se traduira par une augmentation d’environ 1 milliard de dollars des exportations des pays d’Afrique de l’Est, près d’1,9 million de nouveaux emplois dans la région et que le niveau du commerce intra-africain devrait croître d’environ 52% d’ici 2020.
La ZLEC, qui a été lancée à Kigali, la capitale du Rwanda, en mars 2018, a principalement pour ambition de créer un continent exempt de droits de douane, capable de développer les entreprises locales, de stimuler le commerce intra-africain, de favoriser l’industrialisation et de créer plus d’emplois.