En Bref

Afrique de l’Est Le Somaliland ouvre une liaison routière stratégique avec l’Éthiopie

Le Somaliland et l’Éthiopie ont lancé un projet de route d’un montant de 400 millions de dollars US reliant les deux pays, a appris ADV ici à Lundi.

Le président du Somaliland, Muse Bihi Abdi, et de hauts responsables du gouvernement éthiopien ont posé vendredi la pierre angulaire du projet, ont indiqué des sources.

Une fois achevée dans 18 mois, la route reliera le port de Berbera au Somaliland à la ville frontalière de l’Éthiopie, Togochale.

L’Éthiopie, qui est un pays sans littoral, aura ainsi accès à un nouveau port maritime et renforcera considérablement les échanges commerciaux entre les deux pays.

S’exprimant à cette occasion, le président Abdi a décrit le projet comme un projet démontrant les « liens chaleureux entre les peuples » entre les deux pays.

De son côté, Mustafa Mohammed Omar, vice-président régional de la région somalienne en Éthiopie, a déclaré que le corridor Berbera-Togochale avait joué un rôle déterminant dans la facilitation des échanges import-export pour la croissance de l’économie éthiopienne.

Cette route de 72 kilomètres est un projet routier ambitieux et stratégique qui permettra également au Somaliland de tirer un grand bénéfice des vents du changement qui soufflent dans la Corne de l’Afrique.

Le journal « New Business Ethiopia » a expliqué que le projet routier lancé vendredi était financé par le Fonds pour le développement d’Abou Dhabi.

La source a rappelé qu’en octobre 2018, le Dubai Ports World avait lancé les travaux de construction du port de Berbera et signé un accord de concession d’une durée de 30 ans pour l’administration du port situé sur la côte sud du golfe d’Aden.

La source a également rappelé qu’il y a quelques années, l’Éthiopie avait signé un accord de joint-venture à 19% avec le Somaliland pour le port de Berbera, tandis que Dubaï détenait 51% des actions.