En Bref

African Guarantee Fund 3 milliards $ aux femmes entrepreneures

Les femmes entrepreneures en Afrique vont bénéficier d’un appui de trois milliards de dollars sur cinq ans, débloqué par l’institution financière panafricaine, African Guarantee Fund (AGF), a annoncé son nouveau directeur général, Jules Ngankam.

«Relancer les économies africaines à travers les PME dans la période post Covid et débloquer 3 milliards de dollars de prêts auprès des institutions financières pour les PME africaines dirigés par des femmes, au cours des cinq prochaines années vont constituer mes objectifs clés», a affirmé le directeur camerounais, à l’issue d’une réunion à Abidjan. Il a été nommé le 22 septembre à la tête de cette institution créée pour aider les petites et moyennes entreprises.

Le conseil d’administration de l’African Guarantee Fund (AGF) a approuvé dans ce cadre, le plan de mise en œuvre du programme AFAWA (Affirmative Finance Action for Women in Africa, en anglais), un projet conjoint avec la Banque africaine de développement qui vise à réduire le déficit de financement qui touche les femmes entrepreneures sur le continent noir. L’AGF avait annoncé en juillet, avoir accordé, en une décennie, deux milliards de dollars de financements «autrefois inaccessibles» aux PME dans 40 pays.

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe