ActualitéArchives

Africa 2016 : « L’émergence africaine est une réalité ! »

L’émergence africaine. C’était le thème de conclusion du forum Africa Paris 2016, qui s’est clôturé le 23 septembre. Avec en toile de fond, la dynamisation des partenariats entre les entreprises françaises et africaines autour de ces nouvelles opportunités qu’offre l’Afrique en marche vers l’émergence.

L’Afrique a un défi, l’émergence. Comment les entreprises françaises peuvent-elles, tout en accompagner ce processus, mieux profiter des opportunités qu’offre le continent ? C’était la question au centre de la conférence de clôture du forum Africa Paris 2016, qui s’est terminé le 23 septembre 2016 à Paris. Une question finalement au cœur de ces deux jours d’échanges destinés à renouveler le partenariat franco-africain autour d’intérêts communs.
 
 
« Les choses les plus importantes dans le monde se passent en Afrique »
 
A la table, le Premier ministre de la Côte d’Ivoire, Daniel Kablan Duncan, l’ex-ministre français Jean Louis Borloo, le président de la BBC Georges Sebulela, Mais assure Fatimata Bâ, co-fondatrice du site de e-commerce Jumia.com, sont unanimes : l’Afrique est un continent d’avenir. Un message réitéré par le ministre des Affaires étrangères Jean Marc-Ayrault, qui souligne, via une vidéo diffusée lors de la table ronde, l’importance du renforcement des relations économiques entre son pays et l’Afrique. « Les choses les plus importantes dans le monde se passent en Afrique », déclare avec beaucoup d’enthousiasme, pour sa part, Jean-Louis Borloo, assurant que le continent a un potentiel immense. « Le bonheur du monde et de l’Europe passe par l’Afrique, scande-t-il. On a longtemps été fasciné par les émergences de la Chine, des Brics, sauf qu’il ne se passe plus rien là -bas.  Le futur est en Afrique », estime l’ancien ministre.
 
« Vous avez besoin des jeunes, pensez à créer des emplois »
 
Mais  assure que l’émergence de l’Afrique elle le vit au présent et non au futur. « Le développement de Jumia, qui compte désormais plus de 3000 salariés, dont 50% de femmes de moins de 27 ans,  est la preuve que l’Afrique est en train d’émerger », clame la jeune femme de 29 ans sous un tonnerre d’applaudissements. Elle tient aussi à préciser que son entreprise n’hésite pas à former des jeunes dans le domaine des technologies avant de les embaucher. Toutefois Jumia « ne doit pas être un recruteur de substitution, tout le monde doit agir. Les jeunes ont besoin de vous mais vous avez aussi besoin des jeunes. Nous vous attendons pour créer des emplois, développer aussi la formation », affirme-t-elle, provoquant une nouvelle fois un tonnerre d’applaudissements.
 
De son côté, le Premier ministre ivoirien a tenté de rassurer les investisseurs, en les conviant à venir investir en Côte d’Ivoire où, selon lui, l’environnement des affaires y est propice, rappelant que le Président Ouattara a pour ambition de faire du pays un pays émergent en 2020. 
 
« L’émergence de l’Afrique est une réalité »
 
Quant au président de la BBC, chargé de conclure les échanges, il assure que l’émergence africaine est une réalité même si certains la remettent en question. Il rappelle que « l’Afrique a 60% de terres arables, non cultivables, elle a tous les atouts pour réussir à émerger. Même Mandela avait toujours cru en l’émergence de l’Afrique, tout en mettant en garde contre la non redistribution des richesses qui pourrait accroître les inégalités et provoquer des révoltes au sein des populations ». Mais cela « peut être évité puisque désormais l’entreprise est mise au centre de la stratégie de croissance », conclut-il, provoquant des applaudissements du public, qui semble conquis par les rencontres Africa 2016.
 
Et maintenant ?
 
Et maintenant ? Que se passera-t-il concrètement ? Ce sont les questions que beaucoup de participants se posent dans les couloirs du Forums. « Maintenant il faut agir, il faut de l’action car les forums avec les beaux discours sur l’Afrique il y en a beaucoup mais il y a peu d’action pour changer les choses », souligne Fatimata Bâ, qui ne s’est plus où donner de la tête, entourée de plusieurs dizaines d’admirateurs qui veulent à tout prix avoir ses contacts.
 
Le véritable défi, en effet, que les leaders économiques devront relever à l’issue de la rencontre, est de transformer tous ces grands discours sur l’émergence de l’Afrique en actes concrets. En attendant, il se murmure déjà que le prochain Forum sera organisé dans un pays africain puis à nouveau en France.


 
 Assanatou Balde

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe