Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
George Floyd-DR
A la uneL'editorial

Tribune USA Mort de Big Floyd, la bavure policière de trop

Avec le meurtre de George Floyd, noir américain de 46 ans, lundi 25 mai 2020, par 4 agents de police blancs de Minneapolis, plusieurs villes américaines s’embrasent, afin que justice soit faite et que cesse une série macabre.

 

Par Daouda Mbaye *

 

Daouda MBaye-DR

 

Trop, c’est trop ! Ces derniers jours, n’en déplaisent à certaines plumes de médias, prétendus grands, qui l’évitent trop volontairement, les hashtags ICantBreath, ICantBreathAgain ou GeorgeFloyd remontent sur la toile ! Le 25 mai 2020, George Floyd, un noir américain de 46 ans, est interpellé dans un commerce pour une affaire d’un faux billet de 20 $. Des policiers rappliquent et lors d’une interpellation pour le moins musclée, le menottent les mains dans le dos et le plaquent au sol. Derek Chauvin lui place un genou dans la nuque, sa main gauche dans la poche pour appuyer davantage et écraser le cou, tandis que ses acolytes continuaient de le maintenir contre le sol. Ses lamentations «I can’t breath» –je n’arrive plus à respirer– résonnent encore dans les oreilles de tous ceux qui ont vu la vidéo. Pendant une bonne dizaine de minutes, il sera maintenu ainsi avant de décéder. L’ambulance, appelée sur les lieux, n’a pas transporté qu’un corps sans vie !

 

Quand Trump met le feu aux poudres

 

La vidéo est rapidement devenue virale. Si le maire de la ville Jacob Frey, très ému, par cette nouvelle bavure policière sur un homme non armé, est intervenu pour déplorer un acte ignoble, par ailleurs aucune réaction des autorités fédérales et de police, excepté la suspension des 4 policiers mis en cause. La ville n’a pas tardé à connaître un certain nombre de manifestations pour exiger que justice soit faite. Comme en pareilles circonstances des pilleurs se mêlent toujours à la foule, il y a eu des débordements. C’est ce moment que choisira Donald Trump pour twitter : “I can’t stand back & watch this happen to a great American City, Minneapolis. A total lack of leadership. Either the very weak Radical Left Mayor Jacob Frey, get his act together and bring the City under control, or I will send in the National Guard & get the job done right…”. Traduit littéralement par «Je ne peux pas rester inactif et regarder cela arriver dans une grande ville américaine, Minneapolis. Un manque total de leadership. Soit le très faible maire de gauche radicale Jacob Frey, se bouge et met la ville sous contrôle, ou j’enverrai la garde nationale pour faire le travail correctement… ». Un tweet qui a été certes beaucoup retweeter, mais malheureusement liké des 305 000 fois au moment où nous rédigeons ces lignes. Ce fut la goutte qui fera déborder le vase et montrer que le ventre de la bête est encore fécond… Le président Trump, au lieu de calmer les esprits, a tout simplement jeté de l’huile sur le feu !

Plusieurs villes des Etats Unis ont alors connu des soulèvements, une manifestation monstre bloque toutes les issues de la Maison Blanche à l’heure actuelle. La décision, vendredi 29 mai, d’inculper le policier Derek Chauvin pour homicide involontaire et imposer un couvre-feu à partir de 8h du soir à Minneapolis, sera considérée d’ailleurs comme une mesurette. La famille Floyd et tous les sympathisants, toutes origines confondues continuent d’exiger que tous les 4 policiers soient arrêtés et inculpés.

 

Fâcheuse récurrence

 

Le mécontentement constaté, dans des manifestations multiraciales monstres, est exacerbé par d’autres cas récents de grande injustice. Le 13 mars dernier, à Louisville c’est au beau milieu de la nuit que le sergent de police Jonathan Mattingly et les détectives Myles Cosgrove et Brett Hankison ont tué dans sa maison Breonna Traylor, technicienne médicale de 26 ans. Ils ont tiré une salve de 20 coups de feu dont 8 ont été fatals à cette jeune dame dans le hall de son salon. Ils étaient à la recherche de Kenneth Walker, pourtant disculpé sur une affaire de narcotiques.

Un peu moins d’un mois auparavant, le 23 février 2020 à Glynn County, non loin de Brunswick à Géorgie, Ahmaud Arbery, noir américain de 25 ans, a été abattu par un père et son fils, pendant son footing. George Mc Michael (64 ans), ex-officier de police et son fils Travis Mc Michael (34 ans), tous deux des suprématistes blancs, ont tranquillement tué ce jeune homme qu’ils ont suspecté de vols et ont cru bon se faire justice eux-mêmes.

ICantBreath est devenu ICantBreathAgain ! Vous rappelez-vous ce 17 juillet 2014 à New York, ce jeune homme noir un peu trapu avec son maillot jaune des Lakers de la NBA, qui a fini par rendre l’âme sous l’étreinte du policier Daniel Pantaleo, après lui avoir dit 11 fois «I can’t breath», «je peux plus respirer». Eric Garner (43 ans) était interpellé pour vente illicite de cigarettes… Si le médecin légiste avait déclaré une mort par homicide volontaire, Richard Donough, procureur fédéral de Brooklyn avancera qu’il n’y avait pas d’éléments suffisants pour engager des poursuites. Comme beaucoup d’autres, il fit l’objet d’une réaffectation administrative – les autorités citant une enquête en cours.En dépit de son «Kneeled» « strangulation par pression du Genou au cou » qui avait «Killed»  « tué »Eric Garner, il ne sera pas inculpé. Il ne sera licencié qu’en 2019…

 

Les jugements de cour…

 

Doit-on rappeler les cas d’Atatiana Jefferson, cette femme de 28 ans, tuée samedi 12 octobre 2019, dans sa maison, alors qu’elle jouait avec son neveu, blessé pendant la fusillade des policiers ? La porte de leur maison était juste ouverte… ce qui parut suspect aux policiers… Aaron Dean, le policier qui l’a descendu a été démissionna. Il fut inculpé pour meurtre et arrêté.

Michael Brow n à Fergusson, Keith L. Scott à Charlotte, etc. etc.etc. tous sont des noirs tués par des policiers blancs.

Dans toute cette longue liste, qui est loin d’être exhaustive, les autres points communs à toutes les victimes et à leurs bourreaux sont respectivement qu’elles étaient non armées et qu’ils étaient des policiers blancs !

Mais le racisme systémique qui gangrène les Etats Unis d’Amérique est assez symptomatique. Vendredi matin, Omar Jimenez, Journaliste reporter de CNN, a été arrêté et menotté pendant son direct ! Les pauvres bougres qui l’ont embarqué ne lui ont même pas lu ses droits. Il sera relâché plus tard, avec les plates excuses de Tim Walz, gouverneur du Minnesota.

 

Tout marquis veut avoir des pages

 

En cette période de pandémie du Corona virus, qui a fait plus de 330 000 morts et fait trembler la planète entière au point de pousser tous les hommes à vivre reclus chez eux ou se protéger avec un masque et à adopter autres gestes-barrières, c’est le moment de rester humbles. Covid-19, c’est de l’infiniment petit qui nous déstabilise et ne fait pas de distinction de races ni de nations riches ou pauvres. Sur cette Terre, si minuscule dans le vaste univers,  les adeptes au gigantisme, à l’outrecuidance, ont toujours été humiliés par la Nature. Où sont donc passés les pharaons, les babyloniens, les grands empereurs… ? Quelle a été la fin des bâtisseurs des Pyramides, les Temples Incas Machu Picchu, Aztèques avec leurs blocs de granites, datant de plusieurs milliers d’années ? Quand on se rend compte que notre soleil, générateur de vies, fait figure de gringalet devant certaines étoiles géantes qui sont grains de poussières dans leurs galaxies, et qu’on garde présent à l’esprit l’arrivée du Mayflower en 1609 avec toutes ses misères importées d’Europe, puis 3 siècles d’esclavage qui ont fini par arraché à l’Afrique-mère 100 millions de ses fils, on reste humble et on se doit respect mutuel. C’est d’autant plus plausible que le tronc reste commun qu’on le veuille ou non ! Les couleurs de ces manifestations aux Etats Unis montrent bien que la grande majorité dit un Niet catégorique aux démoniaques dont les desseins sont connus que par eux-mêmes !

 

*Daouda Mbaye est journaliste 

 

 

 

 

 

 

Ce message est également disponible en : Anglais