A la uneActualité

14ème Rencontre Europe – Afrique de l’Institut Aspen France : un nouveau business model africain

Organisée du 25 au 28 novembre à Annecy par l’Institut Aspen France, la 14édition de la Rencontre Europe-Afrique a confirmé la force du lien existant entre les deux continents tout en prenant acte de la montée en puissance des nouveaux partenaires de l’Afrique. 

Par la rédaction 

Événement prisé des décideurs africains et européens, la 14e édition de la rencontre Europe-Afrique s’est tenue du 25 au 28 novembre au Centre des Pensières de la Fondation Mérieux, à Annecy (France), sous la présidence de Pascal Lamy, ancien directeur général de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC). 

Organisée depuis 1994 par l’institut Aspen France, un cercle de réflexion international, ce sommet réunit tous les deux ans des dirigeants et experts de haut niveau (entrepreneurs, financiers, analystes et ministres européens et africains) autour de problématiques qui ont trait au développement et à la relation entre l’Afrique et l’Europe. Cette année, la rencontre avait pour partenaire officiel la Banque mondiale et s’est articulée autour du thème « Agenda 2063 : à la recherche d’un business model africain ». Une référence directe à l’Agenda 2063 de l’Union africaine, qui est le plan directeur adopté par l’institution panafricaine, en vue de réaliser les principaux objectifs de développement inclusifs et durables du continent, à l’horizon 2063. 

« Un dialogue direct, bienveillant et constructif »

Dans le détail, une série de six sessions thématiques a été organisée au cours de cette édition 2021 autour d’une cinquantaine de participants. Et ces derniers, ont, comme à l’accoutumée avec les rencontres Europe-Afrique de l’institut Aspen, suivi la règle dite de Chatham, qui impose l’anonymat des intervenants tout en favorisant « un dialogue direct, bienveillant et constructif », selon ses promoteurs. Parmi les participants invités, on citera notamment  Franck Riester, ministre délégué chargé du Commerce extérieur et de l’attractivité ; Serge Ekué, président de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) ; Jean-Claude Brou, président de la Commission de Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) ; Lionel Zinsou, ancien Premier Ministre du Bénin et associé-gérant de la société d’investissement Southbridge, ou encore Giulio Tremonti, ancien vice-Premier Ministre italien et Rama Yade, ancienne secrétaire d’État française chargée des Affaires étrangères et des Droits de l’Homme et actuelle directrice Afrique du think tank américain Atlantic Council.

Un brillant aéropage qui, au fil d’échanges nourris, a pris la mesure des changements intervenus dans la relation Europe-Afrique depuis la tenue de la précédente édition de la rencontre Europe-Afrique (22-23 novembre 2019). Depuis, il n’aura échappé à aucun observateur averti qu’Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, comme Charles Michel, président du Conseil européen, ont réservé à l’Afrique leur premier voyage hors des frontières de l’Europe, en se rendant, respectivement en décembre 2019 et février 2020, à Addis-Abeba, siège de l’Union africaine. Un signal fort.

« D’autres partenaires tels que la Chine, la Russie ou les États-Unis, sans oublier l’Inde et la Turquie contribuent également à l’accélération de la mise en œuvre de l’Agenda 2063 visant à créer une Afrique transformée et prospère »

Le mobile de cet intérêt renouvelé pour le continent n’est, il est vrai, pas que politique : l’Union européenne est le premier partenaire du continent africain en termes d’échanges commerciaux, d’investissements mais aussi d’aide publique au développement, d’aide humanitaire et de sécurité. Aujourd’hui, néanmoins, « d’autres partenaires tels que la Chine, la Russie ou les États-Unis, sans oublier l’Inde et la Turquie contribuent également à l’accélération de la mise en œuvre de l’Agenda 2063 visant à créer une Afrique transformée et prospère », ont souligné les organisateurs de la rencontre Europe-Afrique. Une manière de rappeler qu’il est plus que jamais nécessaire de renforcer le partenariat Europe-Afrique, « mutuellement bénéfique ».

Pour en savoir plus :

http://www.aspenfrance.org/

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe