• Nous avons été très déçus par la lutte contre le réchauffement climatique !

Nous avons été très déçus par la lutte contre le réchauffement climatique !

A l’heure où la conférence de la COP 23 se poursuit à Bonn, les attentes sont grandes pour certaines entreprises africaines qui ont répondues à l’appel de l’ONU pour lutter contre le réchauffement climatique. Parmi elles, figure la société Hysacam qui est en charge de la gestion des déchets dans 18 villes du Cameroun.

La société créée en 1969 emploie plus de 5000 salariés et réalise un chiffre d’affaires annuel de  20 milliards de F CFA. Devenue un modèle dans son secteur, elle entend poursuivre ses investissements. Entièrement détenue par des investisseurs camerounais, Hysacam a signé le 19 octobre une convention de prêt syndiqué, portant sur 24,5 milliards de Francs CFA avec un pool bancaire. Ce prêt bénéficie de la caution de Proparco, la filiale de l’AFD dédiée au secteur privée, et vise à acquérir 211 camions pour la collecte des déchets et 17 engins lourds pour leur traitement. La livraison se fera entre décembre 2017 et mars 2018. Mais ce n’est là qu’une étape. Car après avoir formé son potentiel à ce nouveau matériel, l’objectif est de s’ouvrir à d’autres marchés et de produire de l’électricité à partir des centrales de  biogaz que la société a mises en place. Un enjeu majeur pour réduire le réchauffement climatique… Un investissement aussi qui  risque de ne pas être récompensé à entendre les propos du directeur général, Michel Ngapanoun.

Vous pourriez aussi aimer

Vidéo

Paradise Game entend lancer le plus grand événement « d’e-sport » en Afrique

Du 11 au 12 novembre 2017, le premier festival de l’électronique et du jeux vidéo d’Abidjan (FEJA) se tiendra au palais de la culture. Avec pour ambition de vulgariser le