• Investir au Mali: un forum aux multiples enjeux
  • Investir au Mali: un forum aux multiples enjeux

Investir au Mali: un forum aux multiples enjeux

Les 7 et 8 décembre prochain, Bamako accueillera le forum « Investir au Mali ». Un RDV très attendu par les autorités maliennes, en road show à Paris, Abidjan, et ailleurs, destiné à convaincre les investisseurs à se positionner dans un pays qui œuvre à la consolidation de la paix. Nous avons rencontré Konimba Sidibe, ministre de la Promotion de l’Investissement et du secteur privé. Interview vidéo.

« Au cœur de l’Afrique de l’ouest, véritable creuset culturel, le Mali est, aujourd’hui, un pays tourné vers l’extérieur, déterminé à booster son développement. Riche en ressources naturelles à exploiter et, surtout, d’une jeunesse dynamique et déterminée, le pays veut reprendre son destin en main. Les Maliens, soutenus par une forte volonté politique, ont soif d’investissements privés pour les aider à libérer leur potentiel et ainsi améliorer leur situation économique et sociale. » C’est par ces mots, inscrits en introduction sur la plaquette dédiée au forum, que les autorités maliennes, veulent convaincre. En road show dans les capitales européennes et africaines, l’enjeu pour ces dernières est de convaincre les investisseurs, publics et privés, à se positionner dans un pays qui offre un nouveau cadre présenté comme plus attractif.

Des réformes pour promouvoir et libérer tout le potentiel économique du pays

Et c’est le président lui-même, Ibrahim Boubacar Keïta, qui l’assure. « Au cours des dernières années, l’ensemble du peuple malien s’est mobilisé pour la consolidation de la paix au Mali. Les Maliens sortent d’une période d’insécurité et d’incertitude, plus forts et déterminés à construire un meilleur avenir pour tous.
Poussé par cette volonté, le Gouvernement a développé et mis en place une série de réformes pour faciliter les investissements, l’entrepreneuriat et la création d’emplois dans le but de promouvoir et libérer tout le potentiel économique du pays. L’agriculture et l’élevage se transforment en agrobusiness et nourrissent toute la sous-région, l’énergie joue son rôle support de la croissance industrielle, les infrastructures sont les garantes d’une croissance inclusive et durable. Autant d’atouts à valoriser et développer, autant de défis que le peuple malien est prêt à surmonter, entraîné par une jeunesse dynamique et motivée. »

Un chef de l’Etat qui ne manque pas d’ambition pour son pays, puisque l’objectif affiché est de faire  du Mali « le hub de l’Afrique de l’Ouest ». Un pari plus que difficile mais jouable  ainsi que nous l’explique Konimba SIDIBE, ministre de la Promotion de l’Investissement et du secteur privé.

 

 

 

Vous pourriez aussi aimer

Vidéo

Orange choisit la consolidation de ses positions en Afrique

L’année 2016 avait permis à Orange de s’implanter en Sierra Leone, au Libéria et en Côte d’Ivoire. Une stratégie qui prend fin pour fournir de nouveaux services à ses clients.

Vidéo

OU EN EST LE MARCHE D’ART CONTEMPORAIN AFRICAIN ?

Nouvel engouement, nouvelles foires et nouvelles ventes aux enchères  sur l’art africain contemporain… Depuis 5 ans, les événements qui lui sont consacrés fleurissent à Paris ou à Londres.
En France tout

Actualité

Diasporas : les femmes à l’honneur pour la 5ème édition

La cinquième édition des Journées nationales des diasporas africaines (JNDA) s’est tenue les 31 mars et 1er avril dernier à Bordeaux. Et pour cette édition, l’accent était porté sur les