• Golfe de Guinée La France apporte son expertise dans la lutte criminalité portuaire
  • Golfe de Guinée La France apporte son expertise dans la lutte criminalité portuaire

Golfe de Guinée La France apporte son expertise dans la lutte criminalité portuaire

Abidjan accueille de ce lundi 25 au jeudi 28 septembre, un séminaire axé sur « la lutte contre la criminalité portuaire » dans le Golfe de Guinée, animé par des experts africains et français, réunis avec leurs auditeurs à la direction générale du port d’Abidjan.

La coopération française vole au secours des 25 ports du golfe de Guinée confrontés à la criminalité maritime avec selon Colonel Blédé, de la Dgamp ivoirienne, « 35 navires de pêche illégale arraisonnés » depuis 2014.  Et du 25 au 28 septembre, elle livre son expertise à l’occasion d’un séminaire axé sur « la lutte contre la criminalité portuaire » dans le Golfe de Guinée, animé par des experts africains et français, réunis avec leurs auditeurs à la direction générale du port d’Abidjan, dans la capitale ivoirienne.

Préoccupation centrale

« En raison de l’importance stratégique des ports, la question de la criminalité portuaire est devenue une préoccupation centrale des partenaires économiques et son éradication, un enjeu majeur pour nos Etats » a insisté le secrétaire permanent du comité interministériel de l’action de l’Etat en mer, Abdoulaye Fofana.

Actes de brigandage et attaques contre les navires commerciaux, passagers clandestins, transit de substances narcotiques « souvent en provenance d’Amérique latine » selon Fofana, font des ports du golfe de Guinée, des plateformes « toujours vulnérables aux fraudes administratives, documentaires et commerciales ».

La formation comme solution

Olivier Mornet, Coordonnateur régional du  programme d’appui à l’Action de l’Etat en Mer dans le Golfe de Guinée précise les enjeux de ce séminaire organisé par l’institut de sécurité maritime interrégional (ISMI), estimant que « ces formations, pratiques et pragmatiques s’adressent à des gens dont c’est le métier. On a aujourd’hui, à travers la criminalité portuaire, une nouvelle page de formation qui s’ouvre pour l’ISMI, avec des ressortissants de différents pays, avec différentes administrations. Nous nous intéressons à tout ce qui porter atteinte à la l’économie portuaire à travers tout type de trafic, de drogue, transit des espèces protégées, immigration clandestine… Nous aborderons avec les auditeurs les techniques de fouilles de navires, de ciblage de containers, avec un élément fondamental, le partage d’informations entre les différentes administrations qui participent à la sécurité d’un port et qui surveillent les allées et venues des navires et des marchandises ».

Confronter les connaissances

Pour Franck Désiré, le commissaire spécial du port de Brazzaville, tout l’intérêt de ce séminaire repose dans les formatons qui sont livrées.  « Une façon pour moi  de renforcer mes capacités et transmettre, à mon retour, à mes collègues ce que j’aurai appris ». Pour son homologue béninois, Lt Constant Hon, «  c’est une problématique générale et commune à tous les ports et ce séminaire va nous permettre de régler nos difficultés et de réadapter le dispositif de manière à assurer efficacement la sécurité et la sureté sur l’esplanade portuaire. »


 

Par Issiaka N’Guessan à Abidjan
Légende photo : La coopération française intervient sur le golfe de Guinée depuis 2014. Crédit photo : La Marine Nationale Française/DR.

Vous pourriez aussi aimer

Actualité

Les rencontres Africa : le Kenya, un challenge pour la France

Après Abidjan, et en même temps que Tunis, les Rencontres Africa se tenaient à Nairobi les 5 et octobre dernier. Une édition qui revêtait de multiples enjeux à commencer par

Actualité

Semaine culturelle de la Malaisie : Atteindre 36 millions de touristes en 2020

Diversités ethniques, culturelles, religieuses, le gouvernement malais veut faire de ces différences une force pour poursuivre sa politique de cohésion sociale, mais aussi pour encourager les étrangers à aller visiter

Actualité

Côte d’Ivoire PME et grandes entreprises mobilisées pour les Rencontres Africa 2017

En octobre prochain, Abidjan accueillera l’une des trois éditions des Rencontres Africa.  Une manifestation qui se veut être une passerelle entre les entreprises ivoiriennes et françaises.