• Côte d’Ivoire PME et grandes entreprises mobilisées pour les Rencontres Africa 2017
  • Côte d’Ivoire PME et grandes entreprises mobilisées pour les Rencontres Africa 2017
  • Côte d’Ivoire PME et grandes entreprises mobilisées pour les Rencontres Africa 2017
  • Côte d’Ivoire PME et grandes entreprises mobilisées pour les Rencontres Africa 2017
  • Côte d’Ivoire PME et grandes entreprises mobilisées pour les Rencontres Africa 2017
  • Côte d’Ivoire PME et grandes entreprises mobilisées pour les Rencontres Africa 2017
  • Côte d’Ivoire PME et grandes entreprises mobilisées pour les Rencontres Africa 2017

Côte d’Ivoire PME et grandes entreprises mobilisées pour les Rencontres Africa 2017

En octobre prochain, Abidjan accueillera l’une des trois éditions des Rencontres Africa.  Une manifestation qui se veut être une passerelle entre les entreprises ivoiriennes et françaises.

 Par Issiaka N’Guessan, à Abidjan

« J’invite toutes les entreprises ivoiriennes à s’inscrire pour les Rencontres Africa !» a exhorté le 1er vice-président de la Chambre de commerce ivoirienne. Alors qu’une délégation française, composée entre autre de Jean Louis Giacometti, Représentant du commissaire Général des Rencontres 2017, était, le 20 juillet dernier,  à Abidjan, une des villes retenues pour accueillir les Rencontres Africa en octobre prochain, en vue d’évaluer les besoins et les attentes par rapport au secteur privé français, Dr Parfait Kouassi, par ailleurs PDG de Sompci, a assuré ses hôtes de l’engagement des autorités ivoiriennes à se mobiliser pour la réussite de cet évènement. En présence du ministre des Mines et de l’Industrie, Jean Claude Brou et de l’Ambassadeur de France, Georges Serre, il a salué l’initiative qui offre, selon ses termes,  « ce cadre d’échanges entre partenaires privés ». A ce titre, poursuit-il, le choix d’Abidjan à côté de Tunis et Nairobi, « est une satisfaction », et permettra de « sceller un nouveau partenariat économique entre la France et l’Afrique ». Il a rappelé par ailleurs les « mesures d’attractivité » pour « atteindre l’émergence » à l’horizon 2020 et assuré que « la France demeure sans contexte le partenaire du cœur et stratégique » de la Côte d’Ivoire.

Avec 800 entreprises, 12% des agréments d’investissements délivrés par le Cepici (centre de promotion des investissements) soit 80.6 milliards FCFA en 2016, la France  est le 1er investisseur dans le pays.

Abidjan, capitale confiance

Sur les 30 pays présents à Paris, les 22 et 23 septembre 2016, « la Côte d’Ivoire avait 12% de la participation étrangère » a pour sa part indiqué Jean Louis Giacometi et a une « centaine d’entreprises » déjà inscrites pour le rendez-vous du 2 au 3 octobre prochain. Si les participants attendus sont évalués entre 700 et 800, Jean Marie Ackah, le président de la CGECI a demandé aux organisateurs de revoir la capacité d’accueil. Pour ce rendez-vous qui, selon lui, permet de « mieux se connaître, multiplier les partenaires, créer les conditions pour les initiatives d’affaires », le tocsin de la mobilisation « sonnera la mobilisation de ses 1500 entreprises » car, dira-t-il, « nous savons que nous sommes les premiers bénéficiaires de cette initiative et vous rassurons de notre participation. »

Hubert de Saint Jean a tout comme Georges Serre et Jean Claude Brou, rassuré quant à la stabilité de la destination ivoirienne en dépit des bruits de bottes depuis janvier 2017. « Le continent africain traverse des crises mais nous regardons le long terme et les investissements prospèrent » a-t-il assuré.

Le gouvernement ivoirien place le secteur privé au cœur de son action de développement du pays. Le volume des actions du PND 2016-2020 est chiffré à 30 000 milliards FCFA (50 milliards de dollars) dont près de 11 300 milliards pour le gouvernement et environ 18 700 milliards comme part du secteur privé.

Vous pourriez aussi aimer

Actualité

Le Gabon lance la construction des villages numériques

Le gouvernement gabonais et la société sud-coréenne Samsung ont signé une convention d’entente, mardi 10 février 2015, dans le cadre de la mise en place des villages numériques dans le

Actualité

Côte d’Ivoire : la cyberpolice et l’armée pour rassurer les investisseurs

Après la grave crise que le pays a connue durant neuf ans, difficile de perdre les réflexes de la rébellion pour cette armée recomposée. A côté des mutineries, certes sporadiques

Actualité

Exploitation minière au Sénégal : L’Etat empoche seulement 3%

Depuis la découverte de plusieurs gisements de ressources minérales, l’exploitation minière au Sénégal est devenue une activité économique majeure. Malheureusement, l’état n’y gagne pas beaucoup.