Côte d’Ivoire- GIM-UEMOA célèbre 15 ans par une projection pour le monde paysan

Par Issiaka N’GUESSAN

Allocutions, travaux thématiques et retrouvailles festives ont constitué le menu de cet anniversaire de GIM-UEMOA, avec un capital de plus de 9 milliards FCFA, 120 banques et plus de 5 millions de porteurs de cartes dans les huit pays de l’UEMOA utilisateurs de cette carte. C’était le samedi 1er décembre dernier à Abidjan.

Songer au monde agricole

Blaise Ahouantchédé, Dg de GIM-UEMOA a confié l’intérêt porté à la question car lui-même, issu du milieu paysan.

« Je suis un fils de paysan, nous connaissons ces questions, je suis d’accord qu’il y a un travail d’approche, il faut concevoir des solutions pour les producteurs agricoles africains qui manipulent encore beaucoup de  cash dans les transactions pour leur permettre de bénéficier de  cette technologie » dématérialisée qui est la carte GIM-UEMOA.

Lancé sous l’impulsion de la BCEAO, il vise la promotion de l’utilisation par les populations de cette zone de la carte bancaire.

« Nous avions convenu avec la communauté bancaire et la banque centrale de doter la zone UEMOA d’un système interbancaire qui devrait assurer ce que nous appelons dans notre jargon l’interopérabilité et  la compensation des opérations. On est un réseau, un écosystème pour permettre aux clients de toutes les banques de faire des opérations, à l’aide de leurs cartes bancaires sur leurs guichets et en dehors de leurs guichets » indique Blaise Ahouantchédé, son Directeur Général.

Mécanisme d’intégration et support de la monnaie unique

 « Le GIM-UEMOA fait partie des reformes de la BCEAO. C’est un des chantiers d’intégration les plus réussis de la communauté sous-régionale. La force de ce chantier est que pour la première fois tous les acteurs se sont réunis pour essayer de construire quelque chose d’innovant qui fera tâche d’huile les années à venir » assure M.Ahouantchédé.

Poursuivant, il estime que « Nous tendons vers l’Afrique, la CEDEAO des paiements qui est un marché autour de 340 millions d’habitants. On doit s’intégrer avec le Nigéria, le Ghana, l’Afrique centrale, le MAROC, la Tunisie, le Maghreb en général de telle sorte que vous puissiez utiliser votre carte un peu partout en dehors de la zone UEMOA. Je pense que ce sera le premier pas vers l’intégration et la monnaie unique des paiements en Afrique dont on parle ces derniers temps. Nous sommes devenus un organisme vital pour nos pays et nos pays devraient s’en inspirer » recommande-t-il.

Il annonce que «  Demain le GIM sera un opérateur global qui doit interconnecter l’ensemble des acteurs du système bancaire de telle sorte que tout utilisateur du réseau puisse retirer de l’argent entre  les nouveaux opérateurs qui sont les maisons de téléphonie mobile » indique Blaise Ahouantchédé.

Tiémoko Meyliet Koné, le Gouverneur de la BCEAO, présent à ce rendez-vous anniversaire a estimé que «  le bilan est satisfaisant. » « La monétique régionale est devenue une réalité tangible dans l’UEMOA avec l’émission de la carte interbancaire GIM-UEMOA, le déploiement de guichets automatiques de banques et de terminaux de paiement électronique et la certification des infrastructures de paiement par la carte à la norme PCI-PSS » a-t-il reconnu.

Défis à relever

Selon Tiémoko Meyliet Koné des défis sont à relever, « le renforcement de la sécurité des transactions, l’amélioration continue de la qualité et de la disponibilité du service, l’offre d’une carte de service répondant aux besoins des populations, la mutualisation des moyens dans les domaines non concurrents, la mise en place de l’interopérabilité dans l’ensemble des moyens de plateforme de  paiement électronique, la réduction du coût et l’accessibilité des services financés par les populations à faible revenu » a-t-il fait savoir.


Par Issiaka N’GUESSAN

 

Vous pourriez aussi aimer

Actualité

Gabon : les étudiants invités à participer à la création de la richesse

Une caravane baptisée Gabon Education Tour organisée par les ONGs Educaf et Ogooué-Labs, ainsi que le cabinet Bird Consulting, fait le tour des grandes écoles et universités du pays depuis

Actualité

Guinée : Les jeunes ont du talent mais pas encore de travail

La clôture de la grande consultation de la jeunesse guinéenne organisée durant l’été par le gouvernement guinéen a donné lieu à une grand-messe à la gloire des jeunes… et du

Actualité

Maroc : Vouloir financer les TPE et ne pas y parvenir

Les actions de Bank Al Maghrib et la CCG pour le financement des très petites, petites et moyennes entreprises (TPME) vont essentiellement aux entreprises de taille moyenne. Les très petites