• MRE : Le Maroc encourage l’investissement dans l’immobilier
  • MRE : Le Maroc encourage l’investissement dans l’immobilier

MRE : Le Maroc encourage l’investissement dans l’immobilier

Comme chaque année, s’est tenu à Paris le plus grand rendez-vous de l’Immobilier Marocain à l’Etranger, du 12 mai au 15 mai 2017, au Parc des Expositions Paris Porte de Versailles. Un véritable baromètre des investissements immobiliers étrangers vers le Maroc.

 

Par ANA.

La 14ème édition de Smap Immo 2017, le plus grand rendez-vous de l’Immobilier Marocain à l’Etranger, s’est tenue du 12 au 15 mai 2017, au Parc des Expositions Paris Porte de Versailles. Avec cette année, des centaines de projets immobiliers qui sont exposés, une soixantaine de villes représentées issues de toutes les régions du Maroc, et autant d’offres des plus alléchantes pour les Marocains résidents à l’étranger. Les MRE. Près d’un million et demi de personnes auxquelles il faut ajouter les binationaux, tous désireux d’investir dans l’immobilier, dans leur pays d’origine, en toute confiance, autrement dit sans passer par le réseau familial. L’affluence de ce RDV annuel témoigne que d’année en année la demande dans ce sens grandit. Plus de 38.000 visiteurs, venus de toute la France, mais également d’autres pays européens, y ont participé cette année selon les organisateurs.

38 000 visiteurs 

Organisé par SMAP Events & Exhibitions, avec le soutien du ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Politique de la Ville, le Salon n’a pas manqué d’ambition : sur 10.000 m2 de surface d’exposition, l’offre immobilière du Royaume la plus complète et la plus diversifiée du marché était exposée. Avec toutes les régions du pays représentées, soit soixante villes marocaines et plusieurs dizaines de projets immobiliers tous standings et tous budgets confondus. Avec parmi les exposants, des agents immobiliers, promoteurs, constructeurs, aménageurs, mais également des banques…

Intérêt porté par la monarchie chérifienne aux MRE, dont elle tente d’orienter l’investissement vers des projets structurants 

Un succès que l’on doit à deux facteurs essentiels : le boom de l’immobilier au Maroc qui s’explique par l’embellie économique que connait le pays depuis plusieurs années ; et l’intérêt porté par la monarchie chérifienne aux MRE, dont elle tente d’orienter l’investissement vers des projets structurants. L’achat d’un bien immobilier entre autres. Plusieurs mesures dans ce sens ont été prises pour les accompagner. A commencer par tout un dispositif fiscal spécialement dédié aux MRE. Ainsi, si la résidence acquise est occupée par des parents, elle est assimilée à une résidence principale et donc assignée au régime fiscal en vigueur. Aussi, une exonération sur les cinq premières années des taxes « urbaine et d’édilité », un abattement de 75% les années suivantes… De la même manière, en cas de cession du bien, après huit ans de détention, le propriétaire bénéficie d’un abattement sur la plus-value de cession. Avec en outre la garantie de rapatrier le produit de cession…

Des mesures fiscales spéciales MRE 

Des adaptations qui ont porté l’investissement vers le domaine la pierre parmi les MRE. Même s’il est difficile d’en obtenir les chiffres exacts, on sait toutefois que Marrakech figure ainsi parmi la première destination des investissements de la diaspora marocaine dans le Royaume, ce qui n’attire pas seulement les expatriés mais également des Français et autres Européens en quête d’une villa, voire d’un Ryad pour leur vacances, ou des retraités qui ont fait le choix de finir leurs vieux jours dans la cité aux milles couleurs…


 

Auteur : ANA // Photos : SMAP IMMO-Paris © SMAP

Vous pourriez aussi aimer

Nord-Sud

Afrikamera Zoom sur la région des Grands Lacs

Alors que les salles de cinémas ont disparu dans la plupart des capitales africaines et que les productions continentales souffrent de problème de distribution, de financement, et autre, un festival

Nord-Sud

La Maison de l’Afrique pour vulgariser les réalités économiques

Bénin, Togo, Niger, Sénégal… La Maison de l’Afrique se veut être un organisme facilitant les collaborations inter-pays, dans le but de promouvoir leur politique d’échanges et de développement économique, en

Nord-Sud

Festival international du cinéma : Alger la Mecque des films engagés ?

La 7ème édition du festival international du cinéma d’Alger (FICA) s’est tenue du 1er au 8 décembre dernier dans la capitale algérienne. Cette année, c’est l’iranienne Rokhsareh Ghaem Maghami qui