“Mohamed V le Sultan” : Essai pour comprendre le Maroc contemporain

“Mohamed V le Sultan” : Essai pour comprendre le Maroc contemporain

“Mohamed V le Sultan”, le second essai de Guillaume Jobin, président de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Paris, met en évidence des histoires inconnues, sous le règne du roi et décrit avec précision, les relations franco-marocaines, de 1925 à 1945. Un essai qui ne prend pas de position, mais qui promet d’être très enrichissant.

Paru au mois de janvier 2015, aux éditions Casa Express, “Mohamed V le Sultan” est le second tome d’une trilogie sur l’histoire croisée entre le Maroc et la France. Il sort un an après “Lyautey le Résident”, en référence au premier haut-commissaire résident-général au Maroc, signé Guillaume Jobin, diplômé d’HEC, président de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Paris

Ce premier tome a d’ailleurs rencontré un grand succès lors de sa sortie, l’an dernier. «J’ai décidé d’écrire un livre sur Lyautey et le Maroc ,il y a trois ans environ. J’ai fait un gros travail de recherches et je me suis aperçu que le sujet dépassait le seul personnage du maréchal Hubert Lyautey et me suis donc intéressé aux relations entre la France et le Maroc, de 1905 à 1961. Un seul livre aurait été trop important, donc j’ai découpé en trois périodes, correspondant à trois personnages-clés de cette époque», indique l’auteur. Avec son second tome, Guillaume Jobin, démontre sa volonté de mettre en lumière et d’apporter une nouvelle perspective sur une période historique liant la France au Maroc. «Le personnage central du second tome est Mohamed Ben Youssef, futur Mohamed V qui seul émerge comme grand homme, à la suite de Lyautey», précise-t-il.

Des révélations historiques et politiques inconnues

Avec toute la complexité que cela peut représenter, Guillaume Jobin a réussi à compiler à travers différents chapitres, certains événements qui ont marqué l’histoire du Maroc. En effet, cet ouvrage révèle des faits peu ou pas connus du public et brise les clichés construits autour des relations franco-marocaines, présents dans les esprits. «J’avais le sentiment que la plupart des livres écrits sur cette période coloniale, cruciale dans l’histoire des deux pays, voire même du Maghreb, étaient trop orientés soit pro-colonialistes, soit anti-colonialistes. Pour moi, c’est de l’Histoire, qui doit être débarrassée de l’idéologie», ajoute l’auteur.

“Mohamed V le Sultan” décrit la naissance du nationalisme, la protection des Juifs par le Sultan, les manœuvres des résidents français notamment, mais aussi le développement économique et politique du Royaume ainsi que les conflits entre Français, notamment de 1940 à 1943. Cet essai permet de comprendre les grandes lignes qui ont marqué le Maroc, mais aussi d’y découvrir un roi qui a longtemps fasciné et qui fascine toujours le monde entier. «C’est un livre d’Histoire, à la portée du grand-public, écrit de façon simple et je l’espère, vivante, autant destiné aux Français qu’aux Marocains. Avec le recul que permet le temps, j’ai essayé d’analyser les fondements de ce qu’est le Maroc aujourd’hui, en raison de cette période coloniale courte de 44 ans, mais intense», ajoute Guillaume Jobin. L’auteur ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, puisqu’il est en train d’écrire le troisième tome, «Hassan II le Prince», sur la période de 1945 à 1961.

Hassan II


Par Darine Habchi

Vous pourriez aussi aimer

Nord-Sud

Evènement La finance solidaire se réunit à Montreuil

Dans le cadre de la semaine de la finance solidaire, La Coopérative Financière pour le Développement de l’Economie Solidaire NORD-SUD (Cofides) organise, le 6 novembre, à Montreuil, une soirée d’échange

Nord-Sud

Kenya France Business Club : Créer du business entre la France et le Kenya

Après une première édition remarquée en décembre dernier du Kenya business meeting, Kenya France Business Club, une plateforme mise en place en 2010 pour promouvoir la destination Kenya auprès de

Nord-Sud

Les entreprises nord-africaines au MWC de Barcelone

Le Mobile World Congress, événement incontournable du monde de la téléphonie, s’est tenu du 27 février au 2 mars à Barcelone, en Espagne. Plus de 100 000 visiteurs ont afflué