• Rebranding Africa Forum L’industrialisation de l’Afrique débattu à Bruxelles
  • Rebranding Africa Forum L’industrialisation de l’Afrique débattu à Bruxelles
  • Rebranding Africa Forum L’industrialisation de l’Afrique débattu à Bruxelles

Rebranding Africa Forum L’industrialisation de l’Afrique débattu à Bruxelles

Du 13 au 15 octobre, la troisième édition du Rebranding Africa Forum (RAF) s’est déroulée à Bruxelles. Entrepreneurs, politiques, investisseurs ont répondu à l’appel de cette grande rencontre continentale dont le thème de l’année était l’industrialisation en Afrique.

Cela va faire trois ans que le rendez-vous a été institué à Bruxelles, pour accueillir cette grande messe annuelle qui ambitionne de redessiner l’image du continent africain depuis la capitale européenne et en y réunissant entrepreneurs, politiques, investisseurs du d’Afrique et d’ailleurs. Après deux précédentes éditions consacrées à l’émergence du continent et aux investissements en Afrique, cette année l’équipe du Rebranding Africa Forum s’est penchée sur les enjeux et les défis de l’industrialisation en Afrique.
Axé autour de deux journées de réflexion subdivisées en différents panels, cette année le RAF recevait le Burkina Faso comme pays invité. N’ayant pas pu faire le déplacement, le Président du Faso, Marc Christian Roch Kaboré, a tenu à rappeler par le biais de sa ministre de l’Economie, des finances et du développement, Hadizatou Rosine Sori Coulibaly, que pour réussir son industrialisation, le continent devait remplir plusieurs conditions, entre autres : avoir des infrastructures viables, des ressources humaines et un cadre juridique fort.

« Un continent plus riche que ce que pensent ses habitants »

L’image du continent, son potentiel, ses ressources, des termes qui ont servis de fil rouge à l’assistance et aux panelistes. « Bien souvent nous avons une vision erronée de notre continent », a rappelé Carlos Lopes, ex secrétaire exécutif de la commission économique de l’ONU pour l’Afrique et keynote speaker du RAF. Il a aussi insisté sur le fait que le continent est 20% plus riche que ce que peuvent en penser ses habitants. Pour lui, l’Afrique a beaucoup à offrir : un immense marché intérieur, de la main d’œuvre à faible coût et des énergies renouvelables.

Un avis partagé par les intervenants et particulièrement ceux du troisième panel qui portait sur les chantiers de l’agro-industrie. Ici, il était aussi question de promouvoir une autre image de l’agriculture surtout auprès du jeune public. Exit l’image poussiéreuse de l’agriculteur. « L’agriculture n’est pas que pénibilité, il n’y a pas uniquement question que de labourer. On peut aussi produire et transformer les produits », a rappelé avec insistance le directeur du centre régionale Songhaï, Godfrey Nzamujo.

Jeunes entrepreneurs porteurs d’ambitieuses innovations

Les intervenants ont aussi insisté sur le fait que la nouvelle image du continent se construira par et avec des jeunes entrepreneurs désireux d’incarner la nouvelle Afrique qui gagne ! Parmi les porteurs de projets présentés lors de la session dédiée aux success stories, la jeune Thato Kgatlhanye, qui s’est faite remarquée avec son cartable solaire. Conçue par l’entrepreneur sud-africaine, le « Repurpose School Bags » est un concept assez original : composé à base plastique recyclé, ce sac multifonctions possède un capteur d’énergie solaire qui permet aux élèves de faire leurs devoirs en toute quiétude dans les zones où les coupures d’électricité sont fréquentes.

L’innovation, qui se développe à grande vitesse, sur le continent a aussi été au cœur de la table ronde. La plateforme odjala.com, qui permet aux Béninois de faire leurs courses en ligne, témoigne du dynamisme dans le secteur. « Plus besoin de se déplacer, il est désormais possible de slalomer virtuellement dans les allées du marché Dantokpa et d’y faire ses courses », a martelé fièrement Afiss Bileoma, fondateur et concepteur de la plateforme numérique. «Il faut savoir que le marché Dantokpa est le plus grand marché à ciel ouvert d’Afrique de l’ouest. Avec un taux de fréquentation d’environ 30.000 personnes par jour, nous avons pensé à numériser les boutiques du marché Dantokpa pour permettre à tout le monde de faire ses courses, peu importe l’endroit du continent où il se trouve. Une application Odjala est disponible sur l’Apple Store ou Google Play ».
S’inscrivant dans même la veine que de nombreux foras organisés sur le continent et en dehors de ses frontières, le RAF reste un moment de networking qui permet de prendre le poult en matière d’innovation, de création et de réforme africaine. Pour sa quatrième édition, le RAF entend s’attaquer à un vaste chantier : « Enjeux et Défis des pays africains face aux dividendes démographiques ».


 

Par Wendy Bashi

Vous pourriez aussi aimer

Actualité

Forum De Saint Louis à Essaouira Repenser l’Afrique… et le monde de demain

Concept inédit porté par Amadou Diaw, fondateur de la première Business School privée du Sénégal, le Groupe ISM, Le Forum de Saint-Louis, n’est pas un événement à proprement dit. C’est

Actualité

Hôtellerie AccorHotels s’implante au Mozambique

AccorHotels, leader mondial dans le domaine du voyage et du lifestyle s’implante au Mozambique. Un positionnement stratégique qui renforce la présence du Groupe en Afrique australe.

Par Bilkiss Mentari
Le Groupe

Actualité

Togo : L’espoir renaît pour le coton

Il faudra attendre 5 ans avant d’apprécier les retombées des réformes du gouvernement dans la filière coton au Togo. Pour l’heure, les premières indications sur les emblavures laissent espérer un