• Mobilitas, première entreprise au monde présente dans les 54 pays d’Afrique
  • Mobilitas, première entreprise au monde présente dans les 54 pays d’Afrique
  • Mobilitas, première entreprise au monde présente dans les 54 pays d’Afrique

Mobilitas, première entreprise au monde présente dans les 54 pays d’Afrique

Spécialisé dans le déménagement, la mobilité des cadres, et de l’archivage documentaire, le groupe français Mobilitas a désormais atteint son objectif d’opérer dans les 54 pays du continent africain, a-t-il annoncé le 27 septembre à Paris lors d’une conférence de presse, suivie d’une soirée, au musée du  Quai Branly.

Mobilitas a réussi son pari ! Le groupe français spécialisé en déménagement, mobilité des cadres et de l’archivage de documentaire est la première entreprise au monde à être désormais présente dans les 54 pays du continent africain. Le président du groupe, Alain Taieb, l’a officiellement annoncé le 27 septembre, lors d’une conférence de presse, suivie d’une soirée au musée du Quai Branly, à Paris. Plusieurs personnalités telles que Pierre Gataz, le président du Medef, ont été conviées à la soirée. « Le 21ème siècle est le siècle de l’Afrique. C’est là que cela se passe. En tous cas, c’est là que cela se passe pour Mobilitas », proclame Alain Taieb, après avoir présenté les résultats très concluants de l’entreprise qu’il dirige.

 

« Le 21ème siècle est le siècle de l’Afrique »

 

Il faut dire que le groupe en a fait du chemin. Créé en 1974, d’abord sous le nom de l’entreprise familiale AGS, avant de devenir Mobilitas en 2000, il débarque sur le continent africain en 1993, en Côte d’Ivoire. Il étend très vite ses tentacules un peu partout en Afrique jusqu’à atteindre son but : être présent sur l’ensemble du continent. Y compris dans les pays de l’Afrique anglophone, ce qui est encore rare pour un groupe français, dont l’Ouganda, l’Afrique du Sud, la Namibie ou encore le Kenya.

 

Vers la création de près de 6000 emplois en Afrique

 

Présent au total dans 92 pays, le groupe compte précisément 4 327 salariés, dont 2 807 personnes en Afrique, et réalise  40% de son chiffre d’affaire sur le continent. Alain Taieb vise les 60% dans les années à venir.

 

L’entreprise mise aussi sur l’archivage de documents, qui représente un enjeu majeur en Afrique. D’ailleurs le dirigeant du groupe insiste longuement sur le projet du groupe « Africa 54 », dont l’objectif est la déclinaison des différents services de l’entreprise dans la totalité des pays d’Afrique. « Le continent a d’innombrables marchés », estime Alain Taieb, soulignant qu’il n’y a « pas un produit qui ne puisse être décliné » dans les 54 pays africains. « Les ministères ougandais, sud-africain, namibien, gabonais, nous ont fait gérer les mobilités de milliers de diplomates dans le monde, pourquoi pas prolonger ces succès dans les 54 pays? », questionne-t-il. « Des banques africaines ou occidentales nous font stocker, gérer, numériser, livrer leur archives dans 3, 4,5 pays, pourquoi ne pas prolonger ces accès dans les 54 pays? », réitère-t-il. « Africa c’est cela », explique-t-il.

 

Pour Alain Taeib, « l’Africa 54 de Mobilitas, un quart de siècle plus tard n’est pas un aboutissement mais au contraire une ambition, un démarrage, un témoignage ».

 

Le groupe ambitionne en effet de créer près de 6000 emplois sur le continent, qui atteindra 2 milliards d’habitants en 2050, dont la majorité sera des jeunes.


 

Assanatou Baldé

Vous pourriez aussi aimer

Actualité

Journée des Océans « C’est une révolution ! »

Le 8 juin dernier, à l’occasion de la journée mondiale des océans, se tenait à Londres la première édition du Blue Africa Forum. Un évènement destiné à promouvoir le potentiel

Actualité

Le milliardaire nigérian Tony Elumelu prêt à soutenir les PME gabonaises

Bonne nouvelle pour les PME gabonaises. Le milliardaire nigérian, Tony O. Elumelu, 26e fortune africaine, président du réseau de banques UBA (United Bank for Africa) a déclaré, le 8 octobre

Actualité

Rencontres Africa : des cliniques modulaires façonnées en France à destination de l’Afrique

Les Rencontres Africa, tenues les 24 et 25 septembre au Palais des Congrès à Paris, ont réuni près de 2000 entreprises françaises et des décideurs africains. Parmi les stands, celui