• Intelligence Artificielle Un levier de développement en Afrique

Intelligence Artificielle Un levier de développement en Afrique

Alors qu’Etats-Unis, Chine, Russie, Allemagne se sont déjà lancées dans la course, quid de l’Afrique ? C’est la question qui sera posée au Maroc les 12 et 13 décembre prochains pour le Forum sur l’intelligence artificielle en Afrique.

Par Bilkiss Mentari, à Paris

« Le pays qui deviendra leader mondial en intelligence artificielle sera celui qui dominera le monde », annonçait il y a quelques temps Vladimir Poutine. François Hollande, à quelques mois de la fin de son mandat présidentiel allait encore plus loin en déclarant :« Les nations qui maîtriseront l’IA seront les puissances de demain », annonçant un passage un bouleversement de la politique internationale. Et alors qu’Etats-Unis, Chine, Russie, Allemagne se sont déjà lancées dans la course, quid de l’Afrique ? C’est la question qui sera posée les 12 et 13 décembre prochains pour le Forum sur l’intelligence artificielle en Afrique, à l’Université Mohamed VI Polytechnique, à Benguérir, au Maroc, un pays qui se veut tête de pont de l’innovation technologique en Afrique.

« Jamais l’intelligence artificielle n’a été autant au cœur des débats dans le monde, et l’Afrique n’échappe pas à la tendance »

Organisé par l’Unesco, dont la directrice générale actuelle n’est autre que la Marocaine Audrey Azouley, en coopération avec la fondation OCP, le forum, qui réunit près de 150 participants, vise à promouvoir l’intelligence artificielle en Afrique en tant que levier de développement ; encourager la coopération régionale africaine dans le domaine et  influencer les stratégies nationales susceptibles de maximiser le potentiel de l’IA en Afrique.

« En tant que science de faire faire à des machines des choses qui nécessiteraient de l’intelligence si interdisciplinaire combinant notamment l’informatique, la psychologie, les sciences cognitives, les mathématiques et la philosophie ; pièce maîtresse de la nouvelle révolution industrielle, l’intelligence artificielle est porteuse de progrès technologiques sur le point de bouleverser les sociétés et les économies, indique les organisateurs dans un communiqué. Jamais l’intelligence artificielle n’a été autant au cœur des débats dans le monde, et l’Afrique n’échappe pas à la tendance. L’intelligence artificielle est susceptible de favoriser le bien-être social et le progrès humain dans la lignée des Objectifs de Développement Durable des Nations Unies. »

Au de ces jours de réflexion, la rencontre devra se traduire par la mise en place d’un Forum africain des associations d’intelligence artificielle en Afrique.

Pour en savoir plus : https://fr.unesco.org/events/forum-lintelligence-artificielle-afrique


 

Par Bilkiss Mentari, à Paris

Vous pourriez aussi aimer

Actualité

L’industrialisation de l’Afrique, une priorité du G20

L’Afrique s’intéresse de plus en plus aux NTIC, et l’industrialisation du continent s’inscrit dans les priorités du G20., dans la perspective de promouvoir les opportunités liées à l’innovation, à l’économie.

Actualité

Tunisie Premier forum de l’emploi, pour des solutions innovantes

Confronté aux chômages des diplômés, la Tunisie cherche des solutions innovantes. Elles étaient au cœur de la première édition du forum de l’emploi organisée par l’Institut Arabe des chefs d’entreprises (IACE).

Actualité

Stratégie : Africa Life décrypte le consommateur africain

Le groupe Kantar, spécialisé notamment dans les études de marché, a lancé début Mai son nouveau dispositif « Africa Life ». Centré sur les consommateurs africains, il dégage de nombreuses tendances, au