• Tunisie Pensé par les jeunes, pour les jeunes, le Cyber parc se métamorphose

Tunisie Pensé par les jeunes, pour les jeunes, le Cyber parc se métamorphose

La révision de la mission stratégique des Cyber parcs a été lancée par le Ministère des Technologies de la Communication et de l’Économie Numérique (MTCEN) en soutien au plan national stratégique Tunisie Digitale 2020 visant, entre autres objectifs, à réaliser une valeur ajoutée additionnelle grâce à l’économie numérique et à classer la Tunisie première en Afrique et quatrième dans le Monde Arabe dans l’Index.

Le Ministère des Technologies de la Communication et de l’Économie Numérique (MTCEN) en collaboration avec la coopération allemande au développement (GIZ) a lancé́ pendant le deuxième trimestre 2018 une étude de positionnement et de conception d’un nouveau modèle des Cyber parcs. Voulant ainsi replacer les Cyber parcs au centre de leurs activités d’une part et d’autre part d’optimiser leurs interventions dans les régions. L’étude de positionnement a abouti à̀ placer les Cyber parcs au niveau des régions comme agitateur auprès de l’écosystème et plus spécifiquement les porteurs d’idées et les promoteurs dans les domaines du numérique et de l’innovation technologique au service des autres secteurs.

Outre les services classiques destines uniquement aux hébergés, le Cyber parc dans sa nouvelle forme est appelé́ à fournir, le networking, les formations spécifiques techniques ainsi que les connexions système nécessaires pour soutenir les porteurs d’idées et les promoteurs en numérique.

« Revoir et actualiser le modelé du Cyber parc pour mieux répondre aux attentes des jeunes, le cœur même du secteur du numérique »

« En collaboration avec la GIZ nous avons pu revoir et actualiser le modelé du Cyber parc pour mieux répondre aux attentes des jeunes, le cœur même du secteur du numérique » a annoncé Monsieur Moez Maaref, chargé du projet de la réforme des Cyber parcs. En effet, le positionnement du Cyber parc n’est autre que le résultat des études qualitatives réalisées auprès des jeunes porteurs idées et entrepreneurs en numérique ayant été placés au centre de l’étude. De son côté, Nesrine Mazghouni experte technique à la GIZ a déclaré « Nous sommes fiers d’avoir pu encore une fois servir le pays, renforcer les liens entre l’écosystème et les jeunes porteurs d’idées d’une part et d’autre part d’avoir adopté une approche participative pour mieux nous adapter à la réalité du terrain ».

« L’approche participative a été adoptée jusqu’au bout »

Le 22 novembre, le Cyber parc de Kairouan organisait la première session du Tech Meet’Up day sous le thème « E-commerce, E-payement et sécurité des données » en partenariat avec la GIZ. « Cet évènement est l’illustration parfaite du nouveau positionnement en offrant l’espace d’expression aux startuppers, l’occasion aux entreprises non hébergées de converser avec les entreprises hébergées, les acteurs de l’écosystème d’échanger avec les panélistes experts invités à l’occasion, indique les organisateurs dans un communiqué. Il est primordial de noter que l’approche participative a été adoptée jusqu’au bout étant donné que le sujet du panel a été choisi par les jeunes promoteurs de la ville de Kairouan. »


 

 

Vous pourriez aussi aimer

Actualité

Business Beyond Borders « Tisser des partenariats solides et d’échanger des idées »

Le Kenya-France Business Club (KFBC), une plateforme mise en place en 2010 pour promouvoir la destination Kenya auprès de la diaspora mais également des investisseurs français, a organisé le 8

Actualité

L’expansion du portefeuille d’énergies renouvelables de GreenWish financé par Denham Capital

La société internationale de capital-investissement spécialisée dans l’énergie et dans les ressources naturelles, Denham Capital, a accordé le financement de l’expansion du portefeuille d’énergies renouvelables de GreenWish Partners. Grâce à

Actualité

Aïssata Diakité : « Développer le secteur de l’agro-alimentaire en transformant les produits »

Aïssata Diakité est une jeune femme d’origine malienne. A seulement 27 ans, elle possède un long cursus scolaire et des expériences professionnelles à foison. Résidant entre la France et le