• Nord-Sud L’Algérie apporte investissement, technologie et emplois en France
  • Nord-Sud L’Algérie apporte investissement, technologie et emplois en France
  • Nord-Sud L’Algérie apporte investissement, technologie et emplois en France
  • Nord-Sud L’Algérie apporte investissement, technologie et emplois en France

Nord-Sud L’Algérie apporte investissement, technologie et emplois en France

Issad Rebrab, l’agroindustriel algérien, PDG entre autre du groupe Cevital, a déjà, avec le rachat de Brandt, sauver des emplois en France. Aujourd’hui, avec ce projet de station d’eau pure, porté par l’une de ses filiales, EvCon, à Charleville -Mézières, c’est une technologie unique au monde que l’Algérie apporte à la France, en plus d’un investissement de centaines de millions d’euros et de 1000 emplois directs créés. ANA a interviewé, en exclusivité, Kamal Benkoussa, CEO d’EvCon.

Par Dounia Ben Mohamed

Un investissement d’une «  centaine de millions d’euros », une technologie révolutionnaire, des milliers d’emplois créés… Emmanuel Macron, le chef de l’Etat français ne pouvait que saluer l’initiative alors que la France fait face à de nombreuses délocalisations traduites par des pertes d’emplois dans son secteur industriel. Dans les tuyaux depuis plusieurs mois, l’information est désormais officielle : EvCon va implanter une usine de fabrication d’eau ultra pure, à Charleville-Mézières, dans les Ardennes.

Opérationnel fin 2019

« Le projet d’implantation de Cevital sur des terrains de PSA à Charleville-Mézières (Ardennes) sera opérationnel fin 2019 et se traduira par la création de 1.000 emplois directs », a annoncé le 7 novembre Issad Rebrab. L’homme d’affaire algérien, PDG entre autre du groupe Cevital, poids lourd du secteur privé algérien (NDLR : près de 4 milliards de dollars de chiffre d’affaires dans l’agroalimentaire, l’industrie, la distribution et l’automobile, etc.), n’en est pas à sa première.  Avec le rachat de Brandt, en 2014, il avait déjà sauvé des emplois français. Aujourd’hui, il va encore plus loin. Avec ce projet de station d’eau pure, porté par l’une de ses filiales, EvCon, un rachat également, c’est une technologie unique au monde que l’Algérie apporte à la France, en plus d’un investissement de centaine de millions d’euros et de 1000 emplois directs créés.

« EvCon est une société créée en 2016, rachetée par Mr Rebrab, qui utilise une technologie développée en Allemagne, pour laquelle nous avons développé et financé les études pour la fabrication des membranes de 3e génération, et qui opère aujourd’hui dans la fabrication de membranes et de stations de production d’eau ultra pure, de dessalement d’eau de mer et de traitement des eaux industrielle, à travers plus de 129 brevets internationaux, notamment pour l’industrie pharmaceutique, la chimie, l’agroalimentaire et l’industrie des semi-conducteurs », explique Kamal Benkoussa, CEO d’EvCon.

Un centre de recherche et développement

Franco-Algérien, originaire des Ardennes, Kamal est à l’origine de ce projet. « Je suis originaire des Ardennes, une région où le gouvernement français  a mis en place plusieurs plan de réindustrialisation. J’ai proposé à Monsieur Rebrab, d’y installer cette usine, sachant que les Ardennes se trouve par ailleurs au cœur de l’Europe. »

Résultat, sur un site de 4 000 m2 où servait jadis passé à l’usinage et la maintenance centrale de PSA,  trois unités industrielles vont être déployées, « de fabrication de membrane et de station de production d’eau ultra pure, de dessalement d’eau de mer, et de traitement des eaux industrielles ».

EvCon va en outre installer un centre de recherche et développement. « Nous avons développé une technologie, de 3ème génération qui permet non seulement de dessaler l’eau de mer mais également de traiter les eaux usées, en particulier celles de l’industrie pétrolière et gazière. »

Un exemple de « tricolocalisation »

Un investissement de « centaines de millions d’euro » selon le CEO, qui s’inscrit dans la stratégie de « tricolocalisation » prônée par Issad Rebrab. « Ce projet participe non seulement au rapprochement entre l’Allemagne et la France mais également entre l’Europe et l’Afrique, deux continents qui doivent s’alimenter sur le plan de la technologie. » Pour aller, ensemble à la conquête d’un marché qui pèse 30 milliards de dollars… «  Dans notre secteur d’activité, l’eau est primordiale. Sa qualité aussi. La technologie que nous proposons est révolutionnaire. Elle permet d’atteindre des niveaux de qualité incomparables avec un coût de production quatre fois moins cher que le marché. C’est la raison pour laquelle le projet avance très vite, nous avons déjà des commandes à satisfaire. » Alors que l’accès à l’eau reste, et le sera davantage encore dans les années à venir, un défi majeur, Issad Rebrab assure «Cevital a trouvé la solution pour le manque d’eau dans le monde », rappelant au passage que « 97% de l’eau de la planète est salée et 40% de la population mondiale va connaitre d’ici 2030 un stress hydrique ». De quoi démontrer, s’il le fallait encore, que l’innovation vient d’Afrique…


Par Dounia Ben Mohamed
Présentation de la technologie « Evcon » : https://www.youtube.com/watch?v=SuBpV8AlbjA

Vous pourriez aussi aimer

Actualité

Le Mois des Cultures d’Afrique : Valoriser le patrimoine culturel

Promouvoir l’art et créer une structure qui permet aux artistes et autres acteurs culturels de pouvoir s’exprimer figurent parmi les ambitions nourries par le Centre des Cultures d’Afrique. Le mois

Actualité

RDC : Exploitation du gaz avec le Rwanda

L’exploitation conjointe des ressources fossiles du Lac Kivu vient renforcer la coopération, presqu’au point mort depuis l’avènement du M23, entre les deux pays. Un projet de recherches communes sur l’exploitation

Actualité

La BAD fixe cinq priorités pour la croissance de l’Afrique

La Banque Africaine de Développement (BAD) a réuni environ 3 000 délégués à Lusaka, en Zambie, autour des grands axes en vue de permettre au développement économique de l’Afrique. Cet