• Le Momentum de la Nouvelle Afrique !
  • Le Momentum de la Nouvelle Afrique !

Le Momentum de la Nouvelle Afrique !

L’AFRIQUE C’EST CHIC WORLD est la nouvelle plateforme d’innovations économique, sociale et culturelle, génératrice de bien-être, d’industries, de startups et d’emplois en Afrique.
Par Maguette Mbow Président fondateur de L’Afrique C’est Chic World

Entre Imaginaire, Méthode & Métamorphose, entre Traditions, Générations & Modernité, entre Jeunesse, Sagesse & Racines, entre Technologie, Digital & Innovation, cette production originale puise son inspiration dans le patrimoine culturel, ancien et moderne, de l’Afrique à travers ses symboles « Adinkra 5.0 » re-visités dans une vision positive de l’image du continent. L’objet de ce nouvel univers créatif est de ré-inventer en permanence l’Afrique, de re-générer ses valeurs, de re-composer ses liens et de re- transmettre du sens aux jeunes générations, à travers un nouveau fond créatif, une nouvelle forme narrative, un nouveau champ lexical, un nouveau langage, un nouveau code source, une nouvelle combinaison d’idéogrammes messagers et de motifs graphiques, ancrés dans la Matrice Africaine et propulsés dans un Monde Afrofuturiste doté d’énergies et de possibilités infinies, au service du développement et du rayonnement de l’Afrique.

En trois ans d’existence, la structure a réalisé plus de 40 productions d’évènements sur fonds propres et réunit une communauté́ en ligne de plus de 50 000 abonnés (www.facebook.com/lAfriqueCchicw). L’esprit de cette initiative est global et représentatif d’une Nouvelle Afrique diverse, internationale, créative, collaborative, innovante…

L’AFRIQUE C’EST CHIC WORLD « WAWFEST » est la nouvelle production, conceptualisée par Maguette Mbow, pour le développement des industries culturelles, créatives et digitales en Afrique. Il s’agit d’un festival de 27 jours, du 27 novembre au 23 décembre 2018, avec une audience totale de 100 000 personnes sur différents sites d’une ville symbolique africaine, Dakar étant la première de la série d’événements itinérants sur le continent.

L’AFRIQUE C’EST CHIC WORLD « WAWFEST » se distingue par son contenu scientifique, éducatif et technologique visant à valoriser le savoir-faire africain et à promouvoir la transition des savoir-faire traditionnels vers la modernité accompagnée des nouvelles technologies. Le Festival est également un rendez-vous privilégié pour les investisseurs dans tous les domaines culturels : mode, cinéma, littérature, voyages, technologie de pointe, musique et danse, sports, arts, y compris la photographie, architecture et déco, la gastronomie, etc.

Tous les décideurs, entrepreneurs, entreprises et institutions peuvent exposer leurs produits et services sur la plateforme www.lafriquecestchic.world, et à travers le programme du festival, adresser leurs prospects, clients et investisseurs mais aussi communiquer sur leur image, leurs expertises, leurs innovations, mais aussi saisir des opportunités d’affaires… C’est un véritable dispositif de rencontres économiques, sociales et culturelles propices à la prospection, à la relation client, à l’entrepreneuriat et aux opportunités de levées de fonds, d’investissements et développement en Afrique.


 

Par Maguette Mbow Président fondateur de L’Afrique C’est Chic World

 

Vous pourriez aussi aimer

L'editorial

Afrique : L’alibi du « complot » permanent

L’affaire a de quoi inquiéter. Alors que quelques années plus tôt, j’en sous-estimais la portée, je dois bien reconnaître qu’il s’agit de ce que les sociologues désignent comme une « tendance lourde ».

L'editorial

Coopératives, Prochaine étape, la certification

Le succès des coopératives dans le développement durable, la création de richesse et la réduction de la pauvreté donne beaucoup d’espoir pour un avenir équitable. Au même titre que nous

L'editorial

Recyclage et valorisation des déchets, une opportunité nouvelle pour l’Afrique

L’Afrique va mieux : Si la population reste à 60% agricole, le développement africain de l’industrie et des services a ses propres nouveaux champions, et l’urbanisation croissante a créé une classe