• Parcours Candace Nkoth Bisseck “Inspirer les femmes”

Parcours Candace Nkoth Bisseck “Inspirer les femmes”

Née au Cameroun et formée en France, Candace Nkoth Bisseck, co-fondatrice de Black Roses Network, se mobilise en faveur du leadership féminin en Afrique.

Par DBM

Fluide. Par sa silhouette comme son propos, Candace est une afropolitaine. Présente lors de la deuxième édition du Sommet Women In Africa Initiative (WIA), qui se tenait fin septembre à Marrakech, au titre d’ambassadrice pour le Cameroun, elle réunit pour son atelier de coaching, des dizaines de femmes, de tous âges, toutes origines. “Son assurance et sa simplicité inspire la confiance”, chuchote une des participantes sous le charme.

Redonner confiance aux femmes

C’est là toute son ambition. Inspirer les femmes.  “Je suis là en tant qu’ambassadrice du Cameroun pour WIA, et je pense qu’il est important d’accompagner les femmes pour développer le leadership féminin en Afrique, indique-t-elle. Parce que l’on reste dans un environnement où l’influence sociale, le respect des parents, la soumission au mari, la peur, le manque de confiance en soi, et le sentiment d’imposture reste très fort. Avec des organisations, des initiatives comme celles là, qui redonnent confiance et qui montre des roles models auxquels ont peut s’identifier et qui tiennent la main aux femmes dans leur développement, on va donner de plus en plus de courage aux femmes et les amener à sortir de leur zone de confort afin qu’elles deviennent les actrices de leur propre vie.”

C’est la vocation de Black Roses Network, une structure qui vise à accompagner les femmes dans la construction de leur projet personnel, de leur projet d’entreprise, “globalement de coacher, d’inspirer et de donner des conseils pratiques” résume Candice. Laquelle observe : “Les choses évoluent progressivement. Il y a encore beaucoup de travail à faire. Mais on  a de plus en plus de femmes entrepreneurs , à des postes de direction, qui influencent le monde au delà des problématiques féminines et l’idée c’est de multiplier ces roles models pour que toute femme, quelque soit ses origines, son niveau d’éducation, puisse s’identifier et se dire je peux le faire.”

Une citoyenne du monde d’origine Africaine passionnée de nouvelles technologies

Originaire de Douala, Candace incarne ces parcours modèles. Après des études de droit au Cameroun, elle part se former au numérique en France. Ce qui lui ouvrira les portes du groupe l’Oréal et l’amènera à travailler, en tant que consultant, dans les domaines de l’innovation, des télécommunications et de l’économie numérique sur projets en Europe, en Afrique, en Europe et en Asie. Pour finir par diriger la filiale camerounaise de Jumia. A la tête de la plate-forme digitalfordevelopment.org , elle est considérée comme la reine du digitale au Cameroun, voire au delà… “J’aide des dirigeants de PME à travers l’Afrique à développer leur entreprise par l’innovation.” Une vocation qui lui aura valu plusieurs distinctions, dont la tête du classement de Forbes des 30 jeunes acteurs du changement africains.

“Je me définis comme étant une citoyenne du monde d’origine Africaine, et suis passionnée par les nouvelles technologies, le sport, les voyages et le développement personnel.”


 

Par DBM

Vous pourriez aussi aimer

Parcours

Parcours Sekou Ouedraogo L’aéronautique au service des populations

L’African Aeronautics & Space Organisation (Aaso) milite pour le développement de l’aéronautique et des sciences spatiales au service du développement durable du continent africain.

Parcours

Parcours Sangaré Siriki, l’humanitaire du logement

Diplômé en génie électrique, il a abandonné son cursus de formation pour se lancer dans la construction immobilière alors que la Côte d’Ivoire mène un programme pour assurer à chaque

Parcours

Parcours Souleymane Bachir Diagne De Saint Louis à Columbia, de l’Afrique vers le monde

Son itinéraire est à l’image de ses écrits. Philosophe, aujourd’hui professeur à la prestigieuse université Columbia à New York, n’aura eu de cesser d’interpeller l’Afrique, ainsi que le reste du