• Libye Conférence à Paris : la communauté internationale s’engage à accompagner le processus électoral

Libye Conférence à Paris : la communauté internationale s’engage à accompagner le processus électoral

Paris accueillait le 30 mai une conférence internationale sur la Libye.  “Le fruit d’un travail de longue haleine, qu’à la fois le président SARRAJ, l’ensemble des parties prenantes libyennes, la communauté internationale et particulièrement le représentant des Nations Unies, Ghassan SALAME, mènent depuis des mois et des mois” a indiqué le président français lors d’une conférence de presse qui a suivie la rencontre.

“C’est la première fois que sous cette forme une telle réunion s’est tenue avec l’ensemble des responsables libyens, étape clé pour la réconciliation en Libye. ”

La conférence, qui fait suite à une première organisée en juillet 2017, à Saint-Cloud, a été qualifiée d”historique” par Emmanuel Macron. “Nous avons tous partagé le même sentiment de responsabilité, d’urgence et d’engagement sur la nécessité d’aboutir rapidement à une solution politique en Libye. C’est la première fois que sous cette forme une telle réunion s’est tenue avec l’ensemble des responsables libyens, étape clé pour la réconciliation en Libye. ” En l’occurence, Fayez al-SARRAJ, président du Conseil présidentiel, Aguila SALEH, président de la Chambre des représentants, Khaled al-MISHRI, président du Haut Conseil d’Etat, et Khalifa HAFTAR, commandant général de l’Armée nationale libyenne, en présence de plusieurs délégations libyennes représentatives de composantes de la société civile.

“L’engagement de tous derrière une solution souveraine, inclusive en Libye “

Elle s’est conclue sur une déclaration, qui inscrit “l’engagement de tous derrière une solution souveraine, inclusive en Libye ” dont la déstabilisation menace l’Afrique, l’Europe, le Moyen-Orient, se traduit par “un consensus sur la nécessité d’unifier les institutions gouvernementales, économiques et de sécurité à terme pour contribuer à l’affirmation pleine et entière de l’Etat libyen en mettant notamment fin à toutes formes d’institutions parallèles avec un processus progressif qui se fera et trouvera son plein aboutissement à l’issue du processus électoral.” Un RDV électoral prévu le 16 septembre et le 10 décembre pour la présidentielles et les législatives et pour lesquels “la communauté internationale” doit assurer le bon déroulement. Un préalable à une sortie de crise.

Vous pourriez aussi aimer

En Bref

Tunisie : Lancement d’un emprunt international de 500 millions de dollars

Dans le cadre de la mobilisation des ressources extérieures pour 2016, la Tunisie a émis un emprunt obligataire sur le marché américain pour un montant de 500 millions de dollars

En Bref

BAD Adesina succède à Kaberuka

Le Nigérian Akinwium Adesina est le prochain président de la Banque africaine de développement. Il a obtenu 58,10% des voix, suivi du Tchadien Bedoumra Kordjé, 31,62% et de la Cap-verdienne

En Bref

Gabon-Paris Ile-de-France : Compagnonnage consulaire des chambres de commerce

Le projet de compagnonnage consulaire des chambres de commerce et d’industrie du Gabon et de Paris Ile-de-France, financé par l’Agence française de développement, a été lancé le 3 juin à