• Parcours Seynabou DIA Femme entrepreneure de l’année

Parcours Seynabou DIA Femme entrepreneure de l’année

Seynabou Dia, CEO de GLOBAL MIND CONSULTING a reçu, à l’occasion de la sixième édition d’Hub Africa qui se tenait à Casablanca les 2 et 3 mai dernier, le prix de la femme entrepreneur de l’année. Un prix qui vient récompenser un parcours animé par une seule ambition : celle de promouvoir une autre Afrique. Et elle y contribue amplement. Portrait.

Par Dounia Ben Mohamed

Jeune, belle, élancée, Seynabou Dia est la digne héritière de Ndete Yalla, dernière reine du royaume de Waalo, au nord de l’actuel Sénégal. Pour le charme… le charisme et le trait d’esprit également. Il suffit de la voir pour comprendre ce qui anime Seynabou : de Dakar à Libreville, en passant par New York ou Paris, Seynabou arbore fièrement, et inconditionnellement, l’Afrique. A travers des tenues qui mêlent le pagne à la coupe du caftan. Heureux mariage entre l’Afrique du Nord et l’Afrique subsaharienne. Un même continent selon elle. Son continent. Produit made in Africa, Seynabou pense, vit, et parle Afrique.

« Porter un autre regard sur l’Afrique en accompagnant les acteurs de sa transformation économique dans la résonance de leurs messages »

Spécialiste en relations publiques, Seynabou a développé une expertise en communication d’entreprise. Un savoir acquis en Afrique comme en France où elle aura passé une partie de ses études, en Picardie, tout comme Emmanuel  Macron. Après plusieurs expériences professionnelles, décidée à rentrer sur le continent afin de contribuer à son développement, elle fonde le cabinet de conseil Global Mind Consulting (GMC) en 2012 à Libreville.

Elle devient ainsi celle qui chuchote à l’oreille des plus grands. Au Gabon comme ailleurs, les décideurs politiques et économiques du continent, sans oublier pour autant ceux qui font l’Afrique, les acteurs de terrain, start-upper, femmes entreprenantes, acteurs de la société civile… Organisatrice d’événements à forte valeur ajoutée, elle participe à d’autres en tant que modératrice, en Afrique et en Europe. Avec la même conviction :« Porter un autre regard sur le continent en accompagnant les acteurs de sa transformation économique dans la résonance de leurs messages ».

“L’Afrique est une terre d’opportunités”

Avec GMC, elle met l’accent sur le soutien aux jeunes entrepreneurs et les initiatives qui favorisent l’autonomisation des femmes en Afrique. A travers entre autre un réseau qu’elle a rejoint en tant qu’ambassadrice, Women in Africa  ou encore aux cotés du Département Economique de l’Union Africaine auprès duquel elle anime régulièrement depuis quatre ans des sessions de renforcement de capacités sur l’ensemble du continent aux côtés du Département Economique de l’Union Africaine . “Il y a de très nombreuses femmes, hommes , jeunes et moins jeunes dans des secteurs à forte valeur ajoutée, qui partout en Afrique font des choses extraordinaires … Ils gagnent à être valorisés et connus pour favoriser de véritables vocations. Nous devons les mettre en avant pour montrer une image plus positive de l’Afrique auprès du reste du monde.”

Un parcours et un engagement qui lui a valu de remporter, le 3 mai dernier à Casablanca, à l’occasion de la sixième édition d’Hub Africa le prix de la femme entrepreneur de l’année. Une édition justement consacrée aux diasporas africaines. pour lesquelles, aura déclaré Seynabou, l’Afrique est ” une terre d’opportunités”. A condition de savoir les saisir comme elle l’aura fait. “L Afrique est certes une terre d’opportunité mais en tant qu’Africains nous avons une très grande responsabilité …  Celle de contribuer à réunir toutes les conditions nécessaires à son développement endogène. ” Pour sa part, il s’agit de “Mettre mon savoir faire au service des acteurs de la transformation actives de ce continent.” Et d’ajouter : ” J’ai reçu ce prix avec beaucoup d’humilité et de gratitude… le meilleur reste à construire en Afrique dans l’unité et les synergies constructives !”

“Les femmes africaines doivent pleinement assumer leurs réussites tout autant que leurs échecs en acceptant de les partager pour inspirer d’autres femmes.”

Amatrice de jazz à ses heures perdues, loin des strass et des paillettes, dans les coulisses, Seynabou appartient à cette génération de jeunes africains, décomplexés, fiers de leur continent et déterminés à le transformer. Avec professionnalisme, ambition, et rigueur. Car ne vous fiez pas à son charme et sa douce voix. Seynabou est une patronne et sait conduire ses équipes. Une main de fer dans un gant de velours. Une autre de ses femmes qui ont fait l’histoire de ce continent et qui plus que jamais construiront son futur. Avec une autre conviction : la nécessité de connecter l’Afrique entre elle. “Plus qu’un simple adage, je suis convaincue que si nous parvenons à mieux nous connaître et privilégier les collaborations multiformes, nous multiplierons notre force de frappe et briserons avec éclat ce fameux plafond de verre  », exhortait-elle dans une tribune signée dans Le Point Afrique. Toutes les femmes africaines doivent pleinement assumer leurs réussites tout autant que leurs échecs en acceptant de les partager pour inspirer d’autres femmes.” Un message qu’elle ne fait pas que prôner, elle l’exécute.

Partenaire de la première heure, à travers son bureau à Libreville en particulier, Africa News Agency saisit cette opportunité pour féliciter et remercier Seynabou Dia qui nous accompagne dans le défi que nous nous sommes donné, celui de changer le regard sur l’Afrique. En mettant le focus sur ceux et celles qui concrètement changent la donne en Afrique. Parmi eux, incontestablement, Seynabou Dia.


 

Par Dounia Ben Mohamed

Vous pourriez aussi aimer

Parcours

« Ma société de TIC professionnalise les jeunes » – Earl Mondhlane

Agé de 34 ans, Mondhlane travaille sans relâche pour mettre fin au chômage des jeunes en Afrique du Sud grâce à sa société de technologie de l’information (TIC) créée dans

Parcours

Parcours Djelika Yeo, entreprenante et dynamique

Djelika YEO, Directrice Générale de l’agence Pluriel Communications, est devenue en quelques années le visage de l’entrepreneur féminin en Côte d’Ivoire. Animatrice de l’émission « Entreprenantes et Dynamiques » diffusée sur la RTI

Parcours

Parcours Nadine Tinen « Je souhaite mettre la diversité au cœur de ma présidence »

A 45 ans, la Camerounaise Nadine Tinen a fait son entrée dans l’équipe de direction d’une des multinationales les plus influentes du continent avec un chiffre d’affaire de près de