• Veolia Water Technologies De nouvelles « Ambitions pour l’Afrique »
  • Veolia Water Technologies De nouvelles « Ambitions pour l’Afrique »
  • Veolia Water Technologies De nouvelles « Ambitions pour l’Afrique »

Veolia Water Technologies De nouvelles « Ambitions pour l’Afrique »

Avec le projet « Ambitions for Africa », Veolia Water Technologies, entend renforcer sa présence sur le continent, à travers de solutions sur mesure… 

Par Lilya Menouter

28 juin 2018, Veolia Water Technologies inaugure, à Johannesbourg, en Afrique du Sud, une usine de produits chimiques. Inaugurée en présence d’ Hachmi Kennou, administrateur du Conseil mondial de l’eau et président du groupe de travail « Villes et assainissement », et de Claude Laruelle, président du conseil de Veolia Water Technologies, le site, qui emploie 40 personnes, doit approvisionner avec la gamme de produits Hydrex® les municipalités et les industriels sur l’ensemble du continent pour répondre à la demande croissante pour des traitements d’eau de qualité. « Cette usine de pointe, indique le groupe dans un communiqué, possède une capacité de production maximale annuelle de 15 000 tonnes de produits chimiques destinés au traitement de l’eau et elle applique les meilleures pratiques du marché : elle recycle 100 % de ses eaux usées et réduit la consommation d’eau potable grâce au recyclage de l’eau de lavage. »

« Les défis auxquels le continent est confronté sont considérables, mais il existe déjà des solutions et des services »

Une installation au cœur du projet « Ambitions for Africa » par lequel Veolia Water Technologies depuis entend renforcer sa présence sur le continent. « Dans 30 ans, un citoyen sur quatre de la planète sera africain, rappelle Patrick Couzinet, PDG de Veolia Water Technologies Afrique. Les défis auxquels le continent est confronté sont considérables, mais il existe déjà des solutions et des services pour répondre à des besoins humains légitimes tels que l’accès à l’eau potable, le traitement des déchets et de la pollution ou l’accès à l’énergie. Nous souhaitons apporter notre expertise et notre savoir-faire en termes de solutions environnementales à ceux qui en ont le plus besoin et nous resterons engagés en faveur de la population africaine et du développement durable dans l’ensemble du continent ».

Porté par 1 000 employés qui œuvrent au quotidien dans tout le continent, le projet « Ambitions for Africa » vise à ancrer l’entreprise dans les territoires où elle exploite ses activités à travers des partenariats locaux, l’engagement des communautés et des solutions sur mesure. « La rapidité et l’ampleur de l’urbanisation en cours en Afrique avec 1,3 milliard d’urbains en 2050 contre environ 480 millions aujourd’hui, mais aussi de son industrialisation, recouvrent, du point de vue des infrastructures de traitement de l’eau une réalité multiforme et mouvante. Pour répondre à la multiplicité des besoins induits, Veolia Water Technologies s’est engagé depuis un an dans la définition et la mise en œuvre de son projet “Ambitions for Africa ” ».

« Affirmer son engagement sur le continent et son ancrage régional à travers la mise en place de partenariats locaux gagnant-gagnant »

Enfin, dans le cadre du projet « Ambitions for Africa », Veolia a la volonté d’affirmer son engagement sur le continent et son ancrage régional à travers la mise en place de partenariats locaux gagnant-gagnant. Veolia développe ainsi des projets avec des partenaires locaux qui apportent les connaissances et l’expertise inestimables permettant à l’entreprise d’adapter son offre et de répondre adéquatement aux défis de chaque pays d’Afrique. Emblématique de cette stratégie, l’entreprise Ceracure est entrée au capital de la filiale sud-africaine de Veolia Water Technologies. Ce partenaire sud-africain apportera à Veolia son expertise dans le domaine du contrôle et de l’instrumentation électrique. Dans le même esprit, un partenariat ambitieux a été établi avec la société marocaine Afric Chimie pour la distribution des produits chimiques de Veolia au Maroc.

Acteur mondial de la gestion optimisée des ressources, avec 169 000 salariés dans le monde entier, le groupe a répondu en 2017, aux besoins de 96 millions de personnes en eau potable et de 62 millions de personnes en services d’assainissement. Il a produit près de 55 millions de mégawatt/heures et converti 47 millions de tonnes de déchets en matériaux nouveaux et en énergie. Veolia Environnement (cotée sur Paris Euronext sous le code « VIE ») a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires consolidé de 25,12 milliards d’euros (30,1 milliards de dollars). Employant près de 10 000 personnes à l’échelle mondiale, l’unité Water Technologies (Technologies de l’eau) de Veolia est spécialisée dans les solutions de traitement des eaux et propose une gamme complète de services qui vont de la conception à la construction, de la modernisation à l’entretien des installations de traitement de l’eau et des eaux usées pour les clients industriels et les pouvoirs publics. L’entreprise est reconnue comme un expert mondial sur la façon de traiter, recycler ou réutiliser l’eau, grâce à ses quelque 350 technologies de traitement des eaux exclusives et de pointe qui peuvent également produire et récupérer de l’énergie, extraire des matières premières, voire créer des produits dérivés de valeur.

Pour en savoir plus : www.veoliawatertechnologies.co.za

Par Lilya Menouter

Vous pourriez aussi aimer

Actualité

Le Maroc, plateforme économique africaine

Le roi du Maroc Mohammed VI a signé  avec le président chinois, Xi Jinping de nombreux accords bilatéraux, économiques, diplomatiques… dans le cadre de la “déclaration de partenariat stratégique”. Ainsi,

Actualité

Togo : L’espoir renaît pour le coton

Il faudra attendre 5 ans avant d’apprécier les retombées des réformes du gouvernement dans la filière coton au Togo. Pour l’heure, les premières indications sur les emblavures laissent espérer un

Actualité

Le Mois des Cultures d’Afrique : Valoriser le patrimoine culturel

Promouvoir l’art et créer une structure qui permet aux artistes et autres acteurs culturels de pouvoir s’exprimer figurent parmi les ambitions nourries par le Centre des Cultures d’Afrique. Le mois