• Diaspora tunisienne : L’Atuge invite hommes & femmes à penser « Afrique »
  • Diaspora tunisienne : L’Atuge invite hommes & femmes à penser « Afrique »

Diaspora tunisienne : L’Atuge invite hommes & femmes à penser « Afrique »

Avec 7000 membres, l’Atuge, à l’origine une association qui regroupe les étudiants tunisiens en France, aujourd’hui un réseau professionnel qui fédère des étudiants et des actifs, entend peser dans l’avenir de la Tunisie. En l’encourageant à se tourner résolument vers son sud entre autre. A cet effet, le 16 mars prochain, les membres de l’Atuge au féminin, la section féminine de l’association, organise un dîner gala autour du thème du leadership féminin en Afrique. L’occasion de mettre le focus sur des femmes d’exception et d’encourager les initiatives sud-sud.

Par Dounia Ben Mohamed 

En 28 ans, l’Association des Tunisiens des Grandes Ecoles (Atuge) a réussi à fédérer un réseau de plus 7000 membres, loin de se limiter aux étudiants. « Créée en 1990, l’association avait pour objectif de regrouper les compétences tunisiennes en fédérant les étudiants, et les diplômés, des grandes écoles de commerce et d’ingénieur. C’était en quelque sorte un réseau d’entraide entre les étudiants et les actifs de la diaspora tunisienne en France, rappelle Sirine Ben Hassine, Présidente de l’ATUGE France. Au fil du temps, l’association a évolué et s’est mue en un réseau de la diaspora tunisienne qui souhaite agir pour la Tunisie. » A travers des actions destinées à apporter des solutions concrètes aux préoccupations communes à ses membres , sur l’arrivée en France, la  recherche de stage, le développement de carrière, ou même la création d’entreprise.

« Encourager la Tunisie à affirmer son ancrage africain dans une optique de collaboration panafricaine »

Indépendante et apolitique mais néanmoins soucieuse de l’avenir de la Tunisie, l’Atuge a étend ses ramifications, en France et en Tunisie, ainsi qu’en Grande Bretagne à travers l’ouverture d’un bureau à Londres, et se veut être un point de rencontre et de contact pour les acteurs économiques, les recruteurs, les associations et les institutions publiques et privées, au même titre qu’un facteur d’échange et de coopération entre la Tunisie et l’Europe…. Et l’Afrique. Une initiative portée par la section féminine de l’Atuge, l’Atuge au féminin, qui organise le 16 mars prochain un dîner gala autour d’un thème stratégique : « Woman and leadership in Africa ». « A travers le prisme de la question féminine, alors que le monde entier à les yeux braqués sur l’Afrique depuis que le continent affiche une bonne santé économique, il s’agit d’encourager la Tunisie à affirmer son ancrage africain dans une optique de collaboration panafricaine », poursuit Sirine. « C’est aussi l’occasion, ajoute sa consoeur Meriem Chaabouni, membre du bureau l’Atuge au féminin, de mettre en lumière des parcours exemplaires de femmes et de susciter des vocations. De la même manière que l’Atuge a vocation à donner aux jeunes générations les outils pour mener leur projet professionnel, à travers notamment des programmes de mentoring, ce RDV vise à leur donner l’ambition de se projeter dans l’avenir. »

« L’Afrique est aujourd’hui The place to Be. Et de nombreuses initiatives sont portées par des femme »

Et pour sa troisième édition, la rencontre réunira une centaine de personnes, à l’Hôtel des arts et métiers, autour de personnalités telles que Hinda Gharbi, directeur exécutif chez Schlumberger, Sarah Toumi, fondatrice de l’association Dream in Tunisia et membre du Conseil présidentiel pour l’Afrique ou encore Zineb Zeryouhi, directrice du business development chez Lafarge Holcim Maroc Afrique. « L’Afrique est aujourd’hui The place to Be. Et de nombreuses initiatives sont portées par des femme, souligne Sirine. La Tunisie a besoin de s’inspirer de ses expériences. »

 


 

Pour en savoir plus : www.atuge.org
Pour participer à l’événement : https://www.helloasso.com/associations/atuge-au-feminin/evenements/eve-nt-women-leadership-in-africa/

Vous pourriez aussi aimer

Le dossier du mois

Brigitte Johnson Adjamagbo « C’est à la femme togolaise en particulier et africaine en général de mener la lutte pour le respect de ses droits et pour son émancipation. »

Elle aura connu toutes les étapes de l’avènement de la démocratie dans son pays depuis le début des années 90. Kafui Brigitte Adjamagbo  Johnson, aujourd’hui la coordinatrice de la coalition

Le dossier du mois

Togo-Ghana : L’intégration par la pêche

Entouré par deux pays côtiers, notamment le Ghana à l’ouest et le Bénin à l’est, le Togo possède environ 50 kilomètres de côte. Là, chaque jour, de nombreux pêcheurs pour

Le dossier du mois

Côte d’Ivoire : Corsair pour une forte relance du secteur touristique

Après un arrêt de ses activités sur la plateforme aéroportuaire d’Abidjan, du 24 octobre2015 au 13 juin 2016, deux ans après le lancement de sa ligne Paris-Abidjan, Corsair entend corser