• Togo Washington et Lomé alliés stratégiques
  • Togo Washington et Lomé alliés stratégiques
  • Togo Washington et Lomé alliés stratégiques

Togo Washington et Lomé alliés stratégiques

Les relations entre Les Etats-Unis et le Togo sont au beau fixe, comme en témoignent les nombreuses formations dispensées par la Navy, la marine américaine, à son homologue togolaise. Les deux capitales misent sur le soutien logistique et la formation pour contrer les menaces en haute mer.

Par Mawu Kouevi Folli-gay

«Nous sommes heureux d’avoir pu travailler avec les togolais ici. Nous leur avons donné notre savoir-faire en la matière et nous pouvons affirmer qu’ils pourront désormais faire usage de ce qu’ils ont appris immédiatement dans leur fonction. Je sais combien cette formation est importante pour la patrouille en vue de lutter contre les crimes en haute mer», affirmait il y a peu Brian Spence, un garde côte en fonction à la station de la garde côte à Seattle après quelques jours de formation dispensée à la marine togolaise à Lomé.  Pour Washington et Lomé, les intérêts en matière de défense sont nombreux. En effet, les Etats-Unis considère le Togo comme un allié dans la lutte contre les crimes transfrontaliers en haute mer. Ceci depuis la résurgence des attaques des pirates dans le Golfe du guinée en 2009. Cette partie du continent a enregistré une hausse vertigineuse des attaques de 2009 à 2011. Et le Togo n’a pas échappé à ces attaques en haute mer. Donc, pour le pays ces formations saisonnières auront permis de sécuriser ses eaux territoriales au point d’en faire un lieu sûr pour des milliers de navires qui préfèrent y trouver refuge la nuit avant de continuer leur voyage.

Les Etats-Unis considère le Togo comme un allié dans la lutte contre les crimes transfrontaliers en haute mer

Pour Washington, le soutien américain en matière de logistique, renseignement et formation constitue un atout de poids qu’il va falloir renforcer dans les années à venir. Pour renforcer la sécurité maritime, les États-Unis ont donné au Togo trois bateaux vedettes Defender à un coût total de 1,2 millions de dollars en 2014. Ils ont aussi financé la construction d’un hangar de maintenance pour un montant estimé à 1 million de dollars.  Les États-Unis ont contribué à la formation de la marine togolaise à la mécanique. Dans un autre registre beaucoup plus technique, les États-Unis ont formé la police et la gendarmerie togolaises sur la manipulation des indices de preuve, et aidé le Togo en matière de collecte et de traitement des preuves, à la fois en ce qui concerne la piraterie et les trafics de faune, y compris des tests d’ADN et d’isotopes sur des saisies d’ivoires.

« Le Togo est un leader dans le Golfe de Guinée»

 «A travers les initiatives que prennent les autorités togolaises pour sécuriser leur côte, il est évident que le Togo est un leader dans le Golfe de Guinée» avait déclaré l’ambassadeur des Etats Unis au Togo, David GILMOUR lors d’un exercice baptisé « Junction Rain » qui s’est déroulé dans les eaux territoriales togolaise en mars 2017. Pour ce dernier, il ne fait aucun doute que ce genre d’exercice contribuera d’une part  à améliorer davantage les capacités de la marine togolaise qui fait face à l’insécurité maritime et d’autre part à renforcer les liens entre ces deux pays. L’opération a d’ores et déjà marqué une avancée importante dans les efforts de coopération en matière de sécurité maritime entre les États-Unis et le Togo. Bien que des exercices de formation conjoints aient été menés dans le passé, les membres des forces maritimes togolaises, de l’US Navy et de l’USCG n’ont jamais patrouillé les eaux ensemble dans le cadre d’une opération réelle de mise en application de la loi. «Les opérations combinées d’application des lois maritimes entre les forces togolaises et américaines, comme celle qui vient d’être conclue, contribueront à garantir que le Togo a un environnement maritime sûr qui permet au commerce maritime de prospérer et de favoriser la croissance économique», a déclaré l’ambassadeur Gilmour. Pour le préfet maritime et Capitane de Vaisseau Takougnadi NEYO,  la manœuvre s’inscrit dans le cadre de la Charte africaine de l’Union Africaine sur la sécurité maritime organisé en Octobre 2016 à Lomé. «L’exercice en lui-même a été un succès et sera profitable à la marine togolaise », a-t-il ajouté. Les Etats-Unis ont plus que jamais jeté leur dévolu sur le Togo qui a pris les devant dans la lutte contre les menaces de tout genre dans les eaux territoriale du golfe de Guinée marquant ainsi le retour en force de la première puissance militaire et économique dans cette partie du continent.


 

Par Mawu Kouevi Folli-gay

Vous pourriez aussi aimer

Le dossier du mois

Menace terroriste : Dakar, capitale sous tension

Les attentats aux relents terroristes perpétrés à Bamako, Ouagadougou et Abidjan n’ont pas laissé insensible Dakar où les autorités ont pris les devants face à la menace terroriste dans le

Le dossier du mois

“La CAN : un enjeu de marques”

Avec l’essor de l’Afrique en tant que marché de consommateurs, la Coupe d’Afrique des nations (CAN) a vu son attrait grandir auprès des grandes entreprises mondiales. Les marques qui voient

Le dossier du mois

Portrait Rania Belkahia « Grâce à notre double culture, on est en mesure d’avoir un véritable impact sur l’avenir de l’Afrique »

Créée en mars 2013, Afrimarket est le premier service de transfert d’argent vers l’Afrique qui sécurise les paiements. Afrimarket utilise une technologie de pointe et une solution innovante pour permettre