• UA : 30ème sommet – les enjeux

UA : 30ème sommet – les enjeux

Le Comité des représentants permanents a démarré les travaux préparatoires au 30ème sommet de l’Union africaine. Celui-ci se déroulera les 28 et 29 janvier à Addis-Abeba.

 

Cette réunion entre diplomates du continent sert à défricher le terrain avant l’arrivée des chefs d’états et la traditionnelle photo de famille. Les sujets économiques et politiques seront nombreux ciblant la corruption et la mise en place de cette zone de libre-échanges. La première problématique citée sera très largement évoquée durant ce sommet. L’Union africaine travaille actuellement sur la mise en place d’un «bouclier anti-corruption». Moussa Faki Mahamat ayant fait,de la lutte contre la corruption, sa priorité. «Remporter la bataille de la corruption est une voie durable pour la transformation de l’Afrique», a-t-il indiqué durant son discours. Selon l’institution panafricaine, la corruption en Afrique coûterait 50 milliards de dollars par an au continent. Plusieurs pistes sont à l’étude. Pour le président en exercice de la Commission de l’Union africaine, l’accent doit être mis particulièrement sur les flux financiers illégaux. «Une mobilisation plus effective en ce domaine nous permettra de financer notre propre développement, de faire respecter notre dignité, plutôt que de tendre la main pour des aides étrangères», a-t-il expliqué lors de son discours.

Une zone de libre-échanges

L’Afrique représente un marché estimé à plus d’un milliard de consommateurs. Longtemps énoncée comme une priorité pour le développement, la zone de libre-échanges continentale devrait être mise en place d’ici le mois de mars prochain. C’est le ministre nigérien des Affaires étrangères, Ibrahim Yacoubou, qui avait dévoilé l’information en décembre dernier. «La ZLEC est un vieux projet qui n’avait pas beaucoup évolué jusqu’ici. Mais il est possible que nous puissions réaliser ce projet qui porte les espérances des pays africains», avait-il déclaré au micro d’une télévision locale en marge du 52ème sommet des chefs d’Etats de la CEDEAO. Pour mémoire, c’est Mamadou Issoufou, le président nigérien, qui a mené l’an dernier les travaux pour d’élaboration de la ZLEC.


 

 

 crédit photo : Union africaine crédit DR

 

Vous pourriez aussi aimer

Actualité

Impact Tarif Extérieur Commun : 4% de gains de recettes attendus au Mali

Des effets positifs sont attendus du Tarif Extérieur Commun (TEC) mis en application au Mali, depuis le 1er janvier 2015. Une étude ex-ante de la commission économique de la Communauté

Actualité

Sénégal : Le FMI dresse un satisfécit

La situation actuelle macroéconomique du Sénégal n’a pas échappé au FMI qui s’en est félicité. Cela d’autant plus que la croissance économique devrait atteindre 4,5% contre 3,5% l’année dernière, soit

Actualité

Tunisie : Forum « Connectons l’Afrique »

Défi majeur pour le continent, l’indépendance énergétique sera au centre du prochain Forum d’Africa News Agency (ANA), RDV trimestriels qui réunissent l’ensemble des partenaires techniques et financiers sur une des