• Prince Albert à Ouagadougou : 3 milliards de FCFA investis

Prince Albert à Ouagadougou : 3 milliards de FCFA investis

La visite de Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco et son épouse la Princesse Charlène à Ouagadougou ce week-end a été marquée par l’inauguration d’un centre de formation polyvalent d’un montant de 3 milliards de FCFA. Autre acte fort en compagnie du couple princier: le lancement des activités de la société Agroserv Industrie et la signature d’une convention de plus de 260 millions de FCFA pour soutenir les filières agro-alimentaires au Burkina Faso.

 Fait par Ibrahima SANOU

Situé dans la commune de Loumbila, à 23 kilomètres de Ouagadougou, la capitale. Le entre de formation est composé d’un bâtiment central réalisé en containers R+3 disposant d’un restaurant, d’un bar, d’une salle de réunion/ formation de 160 places modulables et de 19 chambres dont 3 suites entièrement équipées. Ce bâtiment central était en réalité, le pavillon de Monaco à l’exposition universelle de Milan 2015.

Grâce à la volonté du Prince Albert II, ce pavillon a été démonté, transféré au Burkina Faso et monté à Loumbila pour lui donner une seconde vie. Bâti sur une superficie de 6,5 hectares, le centre a coûté 3 milliards de francs CFA. Outre le bâtiment central, il est également composé de 48 chambres bungalows entièrement équipées, d’un espace piscine/centre de sauvetage aquatique (avec restaurant/bar), qui permettra de sensibiliser enfants et adultes aux risques liés au milieu aquatique, d’un champ photovoltaïque de 56 kWh, de forages hydrauliques. On y trouve aussi, une zone de maraîchage grâce à un partenariat avec l’ONG TAMAT, sur un espace d’environ 1 hectare de terrain situé dans l’enceinte du centre, d’une zone sportive permettant une parfaite intégration communautaire et environnementale des infrastructures. Selon le Prince Albert II, son gouvernement s’est félicité de la concrétisation de ce projet.

«La Croix-Rouge burkinabè a permis son installation sur ce beau terrain (de Loumbila), la Croix-Rouge Monégasque depuis son siège et sur place a veillé à l’exécution des différentes étapes» a-t-il déclaré. En retour: le président du Faso Roch Marc Christian Kabore a remercié le Prince Albert II pour son implication personnelle dans le suivi de ces projets.

Inauguration de l’entreprise Agroserv Industrie

Les deux dirigeants se sont rendus à Kossodo, la zone Industrielle de Ouagadougou pour le lancement des activités de la société Agroserv Industrie. Il s’agit d’une entreprise agro-alimentaire qui se donne pour objectif de mettre sur le marché des produits à base de maïs comme la semoule, la farine et le son. Avec plus d’un milliard 700 millions de FCFA récolté pour son développement, l’entreprise a donc pleinement bénéficié du Fonds d’Impact IEP.

Une structure d’accompagnements pour les entreprises financée par la Principauté de Monaco. Pour sa part, le directeur général d’Agroserv Industries Siaka Sanon a déclaré qu’en plus de la création d’emplois, sa société continue à améliorer quantitativement et qualitativement l’offre en farine et semoule à base de maïs produit au Burkina Faso à travers l’enrichissement en vitamines de leurs produits et le contrôle strict de la qualité du maïs.

«Nous contribuons également à la lutte contre les carences alimentaires et les maladies cancérigènes, à l’amélioration des revenus de trois mille petits producteurs» a-t-il également affirmé. Pour le ministre des Relations extérieures et de la coopération de la Principauté de Monaco Gilles Tonelli, le Fonds d’Impact IEP, réalise un travail remarquable au service d’entrepreneurs africains.

 260 millions de FCFA octroyés pour renforcer les capacités techniques des producteurs

Un autre temps fort de la visite du couple Princier: la signature d’une convention avec l’ONG Gret. La principauté a octroyé à cette dernière, la somme de 400 000 euros soit environ plus de 260 millions de FCFA sur une durée de quatre ans pour renforcer les capacités techniques, commerciales, organisationnelles des producteurs et autres opérateurs du secteur agro-alimentaire. Selon Claire Kabore, ces financements sont destinés à un projet de développement des filières niébés, laitières et produits forestiers non ligneux au Burkina Faso mises en œuvre par un consortium de huit partenaires. Le séjour princier a pris fin dans la soirée du vendredi par un dîner offert par le président du Faso. Enfin, le Prince Albert II a réaffirmé au président du Faso: la solidarité du Rocher au peuple burkinabè victime en 2016 et 2017 d’attaques terroristes. «Pour éradiquer les racines de l’extrémisme, l’éducation constitue l’arme la plus appropriée» a-t-il affirmé tout en prenant l’engagement «d’accompagner étroitement les autorités burkinabè dans leurs efforts de formation de la jeunesse».


Fait par Ibrahima SANOU

Vous pourriez aussi aimer

Actualité

Vers la mise en place d’un marché aérien commun en 2017

L’Afrique enregistre une forte croissance qui tire vers le haut les secteurs porteurs – y compris celui du transport aérien. Cependant, un défi reste à relever : celui de la

Actualité

Tunisie Rencontre Macron-Essebsi à Paris : « Une convergence de vues forte »

Le 11 décembre dernier, le président français Emmanuel Macron recevait à déjeuner son homologue tunisien, Beji Caïd Essebsi. Une échange de « travail et d’amitié » qui doit consolider les relations entre

Actualité

Côte d’Ivoire : partenariat Etat-Banques pour financer les PME

Le gouvernement ivoirien a signé le 27 janvier à Abidjan, un partenariat avec l’Association des Professionnels des Banques et Etablissements Financiers de Côte d’Ivoire (APBEFCI) en vue du financement des