• G5 Sahel Paris accélère le rythme

G5 Sahel Paris accélère le rythme

Le 13 décembre dernier, le président français Emmanuel Macron a reçu au Château La-Celle-Saint-Cloud les chefs d’Etats membres du G5 Sahel ainsi que la chancelière allemande, ainsi que les représentants l’Italie mais également des représentants de l’Espagne, des Pays-Bas, des Emirats arabes unis, de l’Arabie saoudite, des Etats-Unis d’Amérique et le Premier ministre belge qui était à nos côtés. L’Union européenne, l’Union africaine et l’Organisation des Nations Unies étaient également avec nous et je remercie monsieur Moussa FAKI au titre de l’Union africaine. L’objet : obtenir des financements pour la coalition G5 Sahel.

 Par la rédaction

Initié en juillet dernier, dans la capitale malienne, le G5 Sahel, qui réunit le Mali, le Niger, le Burkina Faso, la Mauritanie et le Tchad, vise à mobiliser les moyens logistiques et financiers pour répondre à la menace djihadiste qui menace la stabilité de la région. Décidé à accélérer le rythme de son entrée en application, le président français Emmanuel Macron a réuni le13 décembre dernier, au Château La-Celle-Saint-Cloud, les chefs d’Etats membres du G5 Sahel ainsi que la chancelière allemande et le Premier ministre belge, mais également des représentants d’Italie, d l’Espagne, des Pays-Bas, des Emirats arabes unis, de l’Arabie saoudite, des Etats-Unis d’Amérique et des partenaires institutionnels, Union européenne, Union africaine et Nations Unies. L’objet : obtenir des financements pour la coalition G5 Sahel. Ainsi que l’explique Emmanuel Macron lors d’une conférence de presse qui a suivie la rencontre. « Nous avons donc tenu une réunion qui faisait suite aux échanges lors du sommet Union africaine-Union européenne d’Abidjan. L’ensemble des participants constitue ce que nous avons choisi d’appeler la Coalition Sahel qui va venir appuyer le travail sur le terrain de la force G5 Sahel et de l’Alliance pour le Sahel avec ses deux piliers, sécurité et développement, c’est l’engagement de tous les pays présents comme des organisations internationales que nous avons ici acté. »

135 millions d’euro mobilisés

Opération en partie réussie : près de 135 millions d’euro ont été mobilisés. « L’Union européenne s’est déjà engagée sur 50 millions d’euros mais également l’Arabie saoudite qui contribuera à hauteur de 100 millions d’euros et les Emirats arabes unis à hauteur de 30, indique Emmanuel Macron. C’est un premier engagement et ils ont aussi indiqué leur volonté de contribuer à faire davantage, les Etats-Unis ont confirmé leur contribution de 60 millions de dollars. Donc nous continuons à élargir les soutiens financiers qui sont présents autour de la table et les contributions des Etats, ce qui n’est qu’une étape dans la mobilisation puisqu’une conférence de soutien et de planification se tiendra à Bruxelles le 23 février prochain pour rassembler tous les partenaires intéressés. »

« Les cinq Etats du G5 se sont convenus de renforcer leurs efforts en priorité sur la zone centre avec un effort accru qui sera tant quantitatif que qualitatif »

En attendant, les modalités de fonctionnement du G5 Sahel ont également été « actés ». « Nous avons pu nous mettre d’accord sur plusieurs points, d’abord une organisation opérationnelle effective avec le secrétariat exécutif du G5 Sahel pour point d’entrée, et un commandement unique. Les cinq Etats du G5 se sont convenus de renforcer leurs efforts en priorité sur la zone centre avec un effort accru qui sera tant quantitatif que qualitatif illustrant le degré de mobilisation indispensable, poursuit le chef de l’Etat Cet effort consistera en une augmentation des effectifs engagés, un renforcement des postes de commandement, une planification accélérée des opérations avec des objectifs pour le premier semestre 2018. »

Une « réunion très opérationnelle et concrète »

Précisant toutefois que « cet effort accru ne se substitue pas au travail de la MINUSMA mais nous avons également souhaité ouvrir un travail pour réorienter, dans le cadre onusien, une plus grande implication de tous pour soutenir les forces G5 Sahel. Nous continuerons à plaider pour que ce soit dans le cadre du Chapitre VII que ces opérations puissent s’inscrire dans la durée en réorientant éventuellement une partie du financement que nous avons mis sur la MINUSMA sur le G5 Sahel. »

Une « réunion très opérationnelle et concrète » en somme, selon Emmanuel Macron.

 

 

Vous pourriez aussi aimer

Actualité

Côte d’Ivoire- GIM-UEMOA célèbre 15 ans par une projection pour le monde paysan

Par Issiaka N’GUESSAN Allocutions, travaux thématiques et retrouvailles festives ont constitué le menu de cet anniversaire de GIM-UEMOA, avec un capital de plus de 9 milliards FCFA, 120 banques et

Actualité

CPA « Nous représentons cette nouvelle histoire qui lie les deux continents »

Promis par le candidat Emmanuel Macron, instauré en août dernier par le nouveau chef de l’Etat, le Conseil présidentiel pour l’Afrique dévoile enfin ses missions. A commencer par celle d’apporter

Actualité

Maroc : la Banque centrale confirme une croissance du PIB de 1,2%

Bank al-Maghrib, à l’issue du conseil monétaire trimestriel de ce mardi 21 juin 2016, a indiqué que le taux directeur était d’un niveau approprié. Elle a en outre confirmé un