• Gabon : la jeunesse au cœur de la semaine mondiale de l’entrepreneuriat

Gabon : la jeunesse au cœur de la semaine mondiale de l’entrepreneuriat

Les autorités gabonaises et les hommes et femmes d’affaires du pays ont placé la jeunesse au cœur des manifestations liées à la semaine mondiale de l’entrepreneuriat.

Par Pierre Eric Mbog Batassi à Libreville

Dès le lundi, 13 novembre 2017, une caravane baptisée « Retour au lycée » a été lancée dans les établissements scolaires de la capitale Libreville. Objectif : Permettre à ceux qui ont réussi et aux décideurs économiques de parler de leurs parcours et expériences aux jeunes.  Au finish, selon le ministre gabonais des PME, Biendi Maganga Moussavou, l’idée est «  de susciter des vocations chez les jeunes en les incitant à s’intéresser à l’entrepreneuriat  » et leur présenter des « modèles de réussite » dans plusieurs domaines d’activités économiques.

Retour au lycée

C’est le lycée technique national Omar Bongo, dans la commune d’Owendo qui été le premier établissement à accueillir ses « anciens élèves », dont nombreux sont aujourd’hui pour certains membres du gouvernement, pour d’autres dirigeants d’entreprises. Chacun a partagé son expérience avec des jeunes visiblement surexcités.

Après le lycée technique Omar Bongo et le collège Bessieux, et avant le lycée Léon Mba, c’est l’Immaculée Conception qui a accueilli le 15 novembre à Libreville ses « anciens», dont la Première dame du Gabon. Avec les différentes personnalités conviées, elle a arboré fièrement le fameux uniforme bleu fleuri.

Au cours d’échanges motivants et passionnants, en présence de Biendi Maganga Moussavou, ministre des PME, de Nadine Anguile Obame, ministre de l’Education nationale, de Madeleine Berre, ministre de la Promotion des investissements privés, ainsi que de Jessica Allogho et Pascale Ivanga, chefs d’entreprise, la Première dame a livré ses conseils aux élèves de l’institution. Elle a également doté l’établissement de 300 exemplaires du livre S’orienter vers la réussite édité par la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la famille.

« La crise n’est pas obligatoirement synonyme d’échec. Elle peut constituer une opportunité pour investir d’autres voies, révéler ses talents, oser entreprendre. »

De l’avis de tous les intervenants qui ont pris la parole devant les lycéens, la réussite dans le domaine des affaires rime avec passion, excellence, persévérance, performance. Les décideurs économiques ont laissé également entendre que : « la crise n’est pas obligatoirement synonyme d’échec. Elle peut constituer une opportunité pour investir d’autres voies, révéler ses talents, oser entreprendre. »

Une partie des activités liées à la semaine de l’entrepreneuriat au Gabon est aussi  consacrée à l’organisation des ateliers à l’Espace PME. Au menu de ces ateliers de nombreuses  thématiques. Entre autres, la « Prospection », avec pour orateur Eric Fernand Boudono, « Prise de parole en public », animée par Benedict Kessany, « Le coaching vestimentaire » avec pour conférencier Fat Wear et « Quelles actions pour toucher votre client ? » présentée par l’équipe de Globalmind.  La tenue de ces classes est  financée  par l’entreprise américaine Noble Energy en collaboration avec  l’Association pour une jeunesse autonome (APJA).

Les jeunes en attente d’ « un engagement plus concret »

Au-delà des formations et de l’incitation à l’entrepreneuriat, de nombreux jeunes rencontrés dans les lycées et collèges, lors du passage des « anciens élèves » et de nombreux porteurs de projets,  souhaitent « un engagement plus concret des autorités de Libreville, notamment dans l’octroi de crédits pour le financement des initiatives économiques. »


 Par Pierre Eric Mbog Batassi à Libreville

 

Vous pourriez aussi aimer

Actualité

Burkina « Une Start up se caractérise par sa singularité »

Le programme Burkina Start up est une initiative du gouvernement burkinabè lancé en 2017. Celui-ci vise à financer des projets originaux de jeunes pour la création de 100 PME innovantes

Actualité

Energie : Coopération Niger-Algérie

La coopération énergétique passe au premier plan entre l’Algérie et le Niger qui veulent renforcer leurs relations bilatérales. Elle était même une priorité lors de la visite d’Etat de trois

Actualité

Maroc, Nigeria : Pour un rapprochement de la réflexion économique

Grâce à leurs potentiels économiques et stratégiques importants, le Maroc et le Nigeria pourraient, dans un futur très proche, dynamiser leurs échanges.Les deux « lions de l’Afrique » pourraient ainsi rapprocher leurs