• SME champions forum Une quatrième édition au Rwanda
  • SME champions forum Une quatrième édition au Rwanda

SME champions forum Une quatrième édition au Rwanda

Pour sa quatrième édition, le SME forum champions retourne en Afrique anglophone. Au Rwanda précisément, un pays qui a mis en place un écosystème propice à l’éclosion de champions nationaux. Un modèle que la rencontre, initiée par le cabinet d recrutement AfricSearch, invite à étudier.

Ainsi après Dakar, Nairobi, et Abidjan, le SME champions forum se tiendra cette année, du 17 au 19 novembre, à Kigali, au Rwanda. Un choix qui ne doit rien au hasard.

 

Justement, avec AfricSearch, vous organisez chaque année le SME CHAMPIONS Forum qui visent à réunir l’écosystème dans lequel vont éclore ces champions africains. Depuis la première édition, les grains semées ont-elles données leurs fruits ? 

Les PME ont des besoins. La question du coatching des dirigeants, de l’accompagnement en solutions financières, à l’accès au marché. L’Africa SME Champions Forum, 1er forum exclusivement consacré au financement des PME africaines, est organisé en partenariat avec le cabinet de conseil en management AfricSearch, le fonds de garantie African Guarantee Fund, la SFI, la banque panafricaine Ecobank et la Banque Africaine de Développement (BAD). Permettre aux PME Africaines à forte croissance de devenir les Champions de demain, tel est le leitmotiv de ce rendez-vous continental. Ce forum permet aux PME d’accéder aux financements à travers les banques, les fonds d’investissements, fonds de garantie, fondations et Business Angels, d’accroître leurs réseaux d’affaires et de bénéficier des meilleurs conseils grâce aux experts spécialisés en développement des PME présents. Et effectivement, ce forum qui en est à sa quatrième édition, offre cet écosystème avec à sur un même endroit, des banques, des acteurs qui partagent les bonnes pratiques… Un écosystème extrêmes important. Avec 300 PME, une centaine d’institutions financières et d’experts pour la prochaine édition, les 17 et 18 novembre prochain à Kigali, au Rwanda.

Un pays modèle en terme de promotion des PME, de l’éducation, l’accompagnement des jeunes…

La Rwanda aujourd’hui, en terme de développement d’entreprise, notamment du secteur des technologies, est en effet, à la pointe. Les questions d’incubation comme le Key lab, cité d’innovation… sont des réalités. Ils ont compris que ces initiatives sont important. On peut ouvrir, en un même endroit,  une entreprise et obtenir tous les documents nécessaires. Ce qui permet aujourd’hui à ce pays d’innover énormément, même si le tissus d’entreprise n’est pas encore développé. D’ici 5 à dix ans…

Comme la plupart des projets menés aujourd’hui, l’impact ne se fera pas avant cinq à dix ans. Mais l’urgence elle est là, aujourd’hui. A-t-on ces cinq à dix ?

Ce sont des entreprises qui existent déjà. En Côte d’Ivoire, il ne s’agit pas de savoir comment on va créer ces entreprises mais comment on s’organise pour leur donner plus de matières pour qu’elles se développent plus vite. Quand on parle de champions nationaux cela revient à accompagner celles qui existent déjà. On ne va pas faire de miracles. Entre temps l’écosystème favoriser les nouvelles créations aura été mis en place. Il n’y a pas un pays au monde où les PME ne sont pas soutenues, même aux Etats-Unis, pays le plus libéral au monde, à Singapour… En Afrique, l’Etat doit trouver les ressources pour développer des programmes similaires.

Pour conclure, le Rwanda a également fortement investit dans la formation. C’est la clé : revenir aux fondamentaux en réinventant des systèmes éducatifs adaptés aux réalités, et aux nouveaux défis du continent ? 

Le pire est probablement devant nous, si des réformes intelligentes et des investissements massifs ne sont effectués, car selon les statistiques, en 2050, ¼ de la population mondiale en âge de travailler sera en Afrique, et en 2100 presque la moitié de la jeunesse mondiale sera africaine. Avec 80% des emplois de 2030 qui n’existent pas aujourd’hui selon une étude de la société américaine Dell et le think tank « L’Institut pour le futur », et un autre rapport du World Economic Forum qui indique que personne ne connaît 30% des compétences qui seront utiles dans les 10 années qui viennent, il apparaît de toute évidence que c’est une véritable révolution qui devra s’opérer en matière d’éducation et de formation. Il est temps de réinventer l’école en Afrique dans un monde en pleine mutation qui connaît des cycles de changement de plus en plus rapides.


 

 

Vous pourriez aussi aimer

Actualité

« Sans une synergie totale publics et privés, pas de développement »

Interview de Mohamed El Kettani, PDG AttijariWafa Bank   L’occasion de la quatrième édition du Forum Afrique Développement a été saisie par ANA pour accrocher Mohamed El Kettani, PDG d’AttijariWafa

Actualité

Burkina « Une Start up se caractérise par sa singularité »

Le programme Burkina Start up est une initiative du gouvernement burkinabè lancé en 2017. Celui-ci vise à financer des projets originaux de jeunes pour la création de 100 PME innovantes

Actualité

NYFA : Ali Bongo propose un sommet Europe-Afrique sur la migration

Le Président gabonais Ali Bongo Ondimba a proposé, le 28 août 2015 à Libreville, au 1er jour de la 4e édition du New York Forum Africa (NYFA), l’organisation d’un sommet