STEM met en avant le secteur de l’éducation  en Afrique du Sud

STEM met en avant le secteur de l’éducation  en Afrique du Sud

Farai Diza

Le secteur de l’éducation en Afrique du Sud a connu un examen minutieux depuis le lancement du « rapport mondial sur la compétitivité mondiale » du Forum économique mondial (FEM) pour 2014-2015.

Ce rapport a porté une lecture désagréable pour le domaine de l’éducation locale, car il a déclaré que, parmi 144 pays du monde, l’Afrique du Sud était classé au bas de l’éducation scientifique et mathématique.

« L’académie des sciences en Afrique du Sud » a publié un rapport intitulé «Problèmes critiques en mathématiques et en sciences scolaires: chemins vers le progrès».

Ce rapport a mis en évidence que la mauvaise scolarité a conduit à  avoir des performances de mauvaise qualité par les acteurs  dans le domaine de la santé, les ingénieurs, et les scientifiques.

Des grands changements ont été faits et la ministre de l’éducation de l’Afrique du Sud, qui est bien respectée, Mme Angie Motshekga, a pris des décisions très sérieuses.

C’est un plaisir maintenant de noter que les taux de réussite dans ces deux matières, qui ont une grande influence  sur n’importe quelle carrière professionnelle, sont maintenant les plus aimées  par les étudiants grâce à un nouveau programme  qui a le but d’améliorer la qualité de l’éducation.

STEM conduit l’éducation sud-africaine dans la bonne direction

L’Afrique du Sud a été à la pointe du développement de la science, de la technologie, de l’ingénierie et de l’enseignement des mathématiques. Connu par son acronyme STEM, ce projet a vraiment pris le secteur de l’éducation local à hauts niveaux.

Les analystes de l’éducation ont encouragé STEM comme un pas vers la bonne direction parce que le pays est capable de créer des futurs leaders grâce à ce programme intéressant.

“STEM assure une orientation stratégique pour le développement du pays. C’est parce que STEM est un programme intégré, Il donne aux étudiants les compétences pertinentes qui leur permettent de les intégrer dans leur carrière professionnelle. Ce qui est intéressant  c’est que  STEM  insiste sur  les compétences qui se développent rapidement “, a déclaré le professeur Felix Dakora de l’Université de technologie de Tshwane.

Le professeur Dakora a également souligné que de nombreux pays du monde développé, comme les États-Unis, le Royaume-Uni et les Pays-Bas, bénéficient de l’éducation STEM.

Coopération entre les  organisations pour la réussite  du projet

Beaucoup d’organisations non gouvernementales, les secteurs public et privé, le monde de l’entreprise et les groupes éducatifs civils mettent en disponibilité des ressources pour s’assurer que STEM atteint ses objectifs.

En 2013 seulement, le secteur des entreprises d’Afrique du Sud a contribué  au moins R3 milliards dans les initiatives d’éducation et de formation. Une étape qui connait une augmentation des chiffres chaque année.

L’organisation « Science Circus Africa» était  la seule à la pointe de l’enseignent  de la science, de la technologie, de l’ingénierie et de l’enseignement des mathématiques en Afrique du Sud. Avec le financement du gouvernement australien, l’organisation a pu soutenir bon nombre des partisans du projet qui, à leur tour, ont contribué au succès de STEM.

Les éléments du projet incluent  des ateliers de formation des enseignants, des événements scientifiques publiques, ainsi que le travail en collaboration avec les autorités locales et le gouvernement pour s’assurer que les politiques éducatives sont respectées.

Étude de cas: DuPont et STEM

«En tant que société scientifique, DuPont se consacre à l’avancement de l’éducation scientifique et pédagogique sur le continent africain», a déclaré Bjoern Meth, chef  de « DuPont Afrique du Sud ».

“Nous sommes  fière de soutenir le programme  « Horizon » sur Bloomberg TV Africa, la première série télévisée qui s’intéresse par la science et l’innovation sur le continent africain. Maintenant, grâce au « Fonds communautaire DuPont », nous sommes heureux de commencer ce partenariat avec Sci-Bono pour étendre ce projet nécessaire et aider à inspirer les futurs scientifiques et ingénieurs de notre pays.  ça sera seulement par une amélioration de l’éducation STEM que l’Afrique du Sud doit faire pour renforcer l’emploi, le développement et la compétitivité ».

STEM a pris l’Afrique du Sud en avant

STEM a encouragé les élèves et les parents à  travailler ensemble et avoir  des résultats visibles.

Le ministre Motshekga a déclaré autrefois que les Sud-Africains jouent un rôle essentiel dans le développement de l’éducation en Afrique du Sud.

“Les améliorations qui découlent du nouveau modèle d’évaluation nationale incluent l’utilisation d’un seul outil d’évaluation … Le cas des ANAs (L’évaluation nationale annuelle)  qui ont été utilisés pour différents buts, est maintenant évité grâce aux nouveaux trois outils d’évaluation séparés, chacun avec un but spécifique “, a déclaré Motshekga.

La formation professionnelle aux enseignants, grâce à STEM, a ouvert une nouvelle époque pour le secteur de la science, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques en Afrique du Sud.

Vous pourriez aussi aimer

Le dossier du mois

Sommet UE-Afrique « L’Afrique doit être au cœur de la politique étrangère de la France et de l’Europe ! »

A la veille du Sommet UE-Afrique, qui doit se tenir les 29 et 30 novembre prochain à Abidjan,  Alain Dupouy*, ancien Mr Afrique d’Alain Juppé, président du Club «  Objectif

Le dossier du mois

Rwanda, 20 ans après… La France en procès

Le 7 avril, le Rwanda commémorait les 20 ans du génocide des Tutsis. Une cérémonie officielle où la France n’était pas conviée. Signe des tensions qui demeurent entre les deux

Le dossier du mois

« Créer du contenu inédit, exclusif, et local » – Tonjé Bakang, fondateur d’Afrostream

Tonjé Bakang est le fondateur de la plateforme Afrostream, un service de vidéo à la demande (VOD) qui propose exclusivement du contenu « afro. » Des films et des séries – sur