Interview « L’Afrique est le continent de la transformation digitale et exporte ses usages à travers le monde entier »

Interview « L’Afrique est le continent de la transformation digitale et exporte ses usages à travers le monde entier »

Les 8 et 9 juin se tient la seconde édition d’Afrobytes, au Medef, à Paris. Une rencontre 100% business entre les acteurs de la Tech Africaine et mondiale. L’occasion d’évoquer l’évolution d’un secteur en plein essor… Mais qui reste à connecter. Interview d’Haweya Mohamed DG Afrobytes.

Propos recueillis par Ghizlaine Badri

Comment évolue la Tech Africaine sur le continent ?

Il est difficile d’évaluer le nombre de startups qui émergent chaque jour sur un continent composé de 54 pays. Néanmoins la tendance est à une croissance forte. En à peine 4 ans les choses ont fortement évolué. Par exemple sur la plate-forme VC4Africa, le nombre de startups à la recherche de fonds a augmenté de 640%, leur qualité s’est également considérablement améliorée.

 

 

Quels pays prennent de l’avance, et lesquels sont en retard..comment jouer le rôle de locomotive ?

Sans conteste c’est sur les FinTech et en particulier la « Mobile Money » que le continent occupe une position de leader mondial. Dans les usages mobiles en général d’ailleurs : en mars de cette année la banque centrale du Kenya a lancé un emprunt obligataire via mobile ! Qui aujourd’hui paie son électricité avec son mobile en France ? C’est monnaie courante dans plusieurs pays d’Afrique. On mesure le décalage des usages avec le Vieux Continent qui n’a jamais aussi bien porté son nom.

 

La « success story » M-Pesa lancée en 2007 par Safaricom, le premier opérateur de réseau de téléphonie mobile du pays, est utilisée par plus de 18 millions de Kenyans et compte pour environ 25 % du produit national brut du pays. Mpesa fonctionne désormais depuis mars 2014 en Roumanie ! Et son déploiement devrait se poursuivre en Europe de l’Est. En Afrique, Orange est devenue une banque avec « Orange Money » avant de vouloir répliquer la même idée en Europe. L’Afrique est le continent de la transformation digitale et exporte aujourd’hui ses usages à travers le monde entier. Le Rwanda est aujourd’hui le pays moteur sur ces questions. Le digital est vu comme un outil d’accélération à tous les niveaux.

 

 

Quels sont les tech hubs qui existent en Afrique, et quels sont les innovations majeures à relever ? 

La dernière étude du GSMA (l’association qui représente les opérateurs de téléphonie mobile à travers le monde) dénombre 314 hubs actifs dans 92 villes et dans 42 pays.  Selon une étude du fonds d’investissement Partech Ventures, les sommes investies dans les entreprises du secteur des nouvelles technologies en Afrique ont bondi de 30% l’an dernier, passant en un an de 276 à 366,8 millions de dollars.

Le paiement mobile est le premier usage innovant constituant un relais de croissance et de diversification pour les opérateurs téléphoniques. La population du continent a accès aujourd’hui à des services financiers pratiques sûrs et surtout adaptés. Il a également permis à tous les innovateurs du continent de donner un modèle économique à leurs idées et initiatives. Un véritable « leapfrogging », aux origines de nouvelles façons de faire du business, de nouveaux produits et services et d’un nouveau relationnel entre acteurs économiques.

 

 

Comment pousser les entreprises à jouer leur rôle de mentors pour accompagner les startups en Afrique ? 

 

Le continent africain est le continent de la transformation digitale, les entreprises ne peuvent plus transposer leur services et leurs produits comme avant. Une vraie connaissance terrain et des parcours clients des consommateurs est indispensable. Notre conviction est que les nouvelles pistes d’atterrissage en Afrique sont les tech hubs. Ils connaissent mieux que personne les attentes, les besoins des consommateurs. Aujourd’hui la logique de marché a changé. Le monde entier regarde le continent qui innove à grande vitesse, qui transforme ses problèmes en opportunités, inspire et invente des modèles avec des usages inédits pour le monde.

 

 

Vous pourriez aussi aimer

Actualité

FESPACO 2015 : Comptes et mécomptes

Attendu fiévreusement tous les deux ans par le monde du cinéma, le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) se présente cette année sous un format

Actualité

« Africa Time For a new Deal », le nouveau RDV des leaders africains

Le Shangri-La Hotel accueille, le 20 septembre 2016, la première conférence du think tank Club 2030 Afrique., « Africa Time For a new Deal ». Un  événement destiné à devenir le nouveau

Actualité

Ghana: Transaction hôtelière record

 Le Groupe Quantum Global Investments a annoncé, le 10 Janvier, avoir réalisé la plus importante transaction hôtelière « open market » à ce jour en Afrique subsaharienne. Effectuée via son fonds d’investissements