• Ghana : MTN modernise son réseau pour 148 millions $
  • Ghana : MTN modernise son réseau pour 148 millions $

Ghana : MTN modernise son réseau pour 148 millions $

La société MTN Ghana s’apprête à  décaisser 148 millions de dollars US pour améliorer ses services sur toute l’étendue du territoire en 2017. Ce financement va permettre à la société des télécoms du Ghana de consolider sa position de leader, et ce sur un marché en amélioration constante.

Grace à ce financement, la société envisage d’améliorer l’accès à la connexion internet haut -débit avec le déploiement de 197 nouveaux sites de connexion 4G (Long Term Evolution – LTE) au Ghana. Ceci portera le nombre total à 475 sites de connexion internet en 2017.  MTN Ghana ambitionne aussi de construire respectivement 561 et 345 nouveaux sites pour les connexions 3G et 2G sur l’ensemble du territoire.

Ce financement, explique-t-on du côté de la direction,  permettra à la société d’améliorer la capacité et la sécurité de l’ensemble du réseau internet afin d’offrir des services de qualité à sa clientèle. « Ces programmes d’investissement apporteront une plus-value à la marque MTN au Ghana », a précisé Ebenezer Twum Asante lors du forum des actionnaires de la société fin février 2017. « Le déploiement de nouveaux sites 4G va contribuer au développement économique du pays et booster les activités de nos clients », a-t-il ajouté. Une partie de ce financement sera consacrée au développement de services technologiques.

Des chiffres qui motivent la démarche

La  société a enregistré des hausses dans tous ses services en 2016. Par exemple : la vente des smartphones a augmenté de 64,4% pour 5 millions d’utilisateurs alors que les utilisateurs du transfert électronique d’argent ont atteint 5,7 millions.  Les revenus ont aussi augmenté de 19,8% et sont en général soutenus par le transfert des données – en hausse de 65,7% et représentant 42% du chiffre d’affaires total. Les services numériques ont quant à eux progressé de 48%… Selon la direction, « cette situation s’explique par l’introduction de nouvelles innovations dans tous les services proposés ». Et cette tendance haussière pour l’opérateur est conforme à la très bonne santé du secteur, nonobstant quelques obstacles fiscaux que certain appelle à résoudre.

Défiscaliser pour soutenir le marché

Malgré sa bonne performance financière en 2016, le marché numérique se trouve encore confronté à plusieurs défis. Pour Monsieur Asante, « des obstacles contribuent à ralentir le rythme de la croissance ». Il s’agit des coupures des câbles de connexion internet, de la volatilité des coûts de maintenance du réseau, de la renégociation de la licence d’opération, ou encore de la compétitivité des grilles tarifaires. Cependant, pour la direction, l’obstacle majeur demeure l’imposition de la taxe de stabilisation fiscale. « En abolissant la taxe de stabilisation fiscale qui est déduite avant même la déclaration du bénéfice des sociétés, ceci permettrait à l’industrie des télécoms de continuer à contribuer positivement au développement de l’économie du Ghana », a expliqué le directeur général de MTN.

Le numérique dope l’économie

Malgré sa position enviable de leader dans la téléphonie mobile en matière de parts de marché, avec 46,89%, loin devant Vodafone qui arrive second avec 21,95% fin août 2016, la société ne compte pas lésiner sur les moyens afin d’accroitre les performances cette nouvelle année. Du côté de la clientèle, on espère que les programmes de modernisation du réseau auront des conséquences positives sur les tarifs proposés par les fournisseurs d’accès à internet haut-débit. « Nous avons besoin d’une bonne connexion à internet pour nos activités économiques. C’est une bonne chose d’investir des milliards pour améliorer ces services et doper nos activités. Mais nous espérons que cela se fera sentir au niveau de la grille tarifaire dans les mois à venir », a souligné John Afful, un opérateur économique.

Des abonnés de plus en plus nombreux

En 2016, MTN Ghana a versé 1,1 milliard de taxes fiscales au gouvernement et à des agences de régulation du secteur des télécoms. Selon l’Autorité nationale de la communication (NCA), l’organe régulateur des télécoms au Ghana, les abonnés aux services mobiles de la société sont passés de 9.429.065 en juillet à 9.608.952 en Août 2016,  loin devant Vodafone qui est passé de 3.278.834 à 3.301.319 d’abonnés sur la même période. Le Ghana compte 35 283 957 abonnés téléphoniques (mobile et fixe) tandis que les souscripteurs des données Internet atteignent 18 031 188 en 2016.


 

Auteur : Blamé Ekoué // Photos : Ebenezer Twum Asante, DG de la société MTN © DR

Vous pourriez aussi aimer

Actualité

Dette record : Sénégal Airlines vers un crash

Bientôt, les avions de la compagnie Sénégal Airlines ne voleront plus dans le ciel. En effet, la situation de la compagnie est désastreuse avec un gouffre financier de 60 milliards

Actualité

Economie : promotion du label Made In Gabon

Une quarantaine de jeunes entrepreneurs s’est réunie du 9 au 11 décembre à Libreville, pour trouver un nouveau souffle à l’économie du pays, et ce à travers la promotion du

Actualité

3ᵉ forum sur le “Renforcement des capacités pour la transformation économique et sociale de l’Afrique”

Organisé par la Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique, (ACBF), le 3ᵉ forum sur le renforcement des capacités en Afrique, aura lieu , à Hararé, au Zimbabwe, du