• « Carrefour Africain » : Le Maroc mise sur la Côte d’Ivoire
  • « Carrefour Africain » : Le Maroc mise sur la Côte d’Ivoire

« Carrefour Africain » : Le Maroc mise sur la Côte d’Ivoire

« Carrefour Africain » a ouvert sa plateforme pour le recrutement de jeunes diplômés ivoiriens dans divers secteurs d’activité – au cours de la visite officielle du Roi Mohamed VI à Abidjan – du 24 au 27 février.

Saisissant l’opportunité de la 4è visite du Roi Mohamed VI en terre ivoirienne, « Carrefour Africain » a organisé le 25 février un forum de recrutement de jeunes diplômés ivoiriens, et ce sur fond d’une coopération économique déjà fort engagée.

Une coopération renforcée

Avec ses quatorze nouveaux accords économiques, ainsi portés à 68, la coopération entre les deux pays s’est renforcée dans deux nombreux domaines lors de la dernière visite du Roi Mohamed VI. Le Maroc investit ainsi en Côte d’Ivoire à hauteur, entre autres, de 90 milliards FCFA pour 5000 classes d’école, de 130 milliards FCFA pour la construction de logements économiques – avec l’implantation de la cimenterie de la CIMAF à San Pedro (Sud-Ouest, 2è port ivoirien) – ou encore 2 milliards 500 FCFA au profit des femmes ivoiriennes.

Idem dans le secteur privé, avec par exemple, Attijariwafabank, 1er groupe bancaire marocain, qui accompagne le développement ivoirien depuis 2010. La banque a déjà participé à la « levée de fonds sur le marché financier de 120 milliards FCFA au profit de la Côte d’Ivoire, dès 2014, pour contribuer au financement des objectifs de développement du pays » comme on le rappelle au ministère des Affaires Étrangères. Cette année, ce seront encore 50 milliards FCFA qui seront proposés par Attijariwafabank pour l’aménagement de 200 à 300 ha de terrains dans la nouvelle zone industrielle de PK 24.

Enfin, les échanges commerciaux, largement excédentaires pour le Maroc, illustrent la place que tient le Royaume dans le Côte d’Ivoire. « En 2013, les exportations de la Côte d’Ivoire vers le Maroc se sont élevées à 7 milliards de FCFA pour des importations estimées à près de 70 milliards de FCFA », « soit une balance commerciale déficitaire de 63 milliards de FCFA pour la Côte d’Ivoire, avec pour principaux produits d’importations : le poisson congelé, la farine, le ciment, les médicaments, le super phosphate, le phosphate daïmonique… et pour les exportations : la banane et l’huile brute de palmiste. »

Un recrutement en hausse

Pour Hassan, membre de l’équipe organisatrice, « le forum qui se tient pour la première fois à Abidjan, a pour objectif d’accompagner le développement des entreprises marocaines – et des multinationales – en Afrique. La Côte d’Ivoire connaît un développement économique fulgurant, une dynamique importante sur le plan économique et de la croissance – or qui dit développement dit recrutement. » Ce sont donc cinq groupes marocains et une  entreprise ivoirienne – Côte d’Ivoire Energies – « qui sont ici présents pour recruter 150 personnes » fait-il savoir.

Le Forum est aussi un temps fort pour l’Agence Emploi-Jeunes de Côte d’Ivoire, surtout dans le contexte actuel de tensions sociales que traverse le pays. L’Agence a ainsi mis en valeur la formation supérieure ivoirienne, qui séduit les entreprises marocaines, car elle offre une grande variété de profils et ce notamment dans « la mécanique, l’électronique et le BTP. » Ces trois domaines sont, pour Yannick Gnaman, un représentant de l’Agence, « des secteurs où l’offre d’emploi, en hausse, est supérieure à la demande. »

Même constat pour Mengouchi Mohammed, pilote de ligne, consultant aéronautique et président fondateur de CFPNC Groupe et CFPNT Academy. Il estime les besoins en « plusieurs milieux d’emplois dans le secteur aéronautique africain » et a donc vivement incité les jeunes diplômés ivoiriens à embrasser les carrières de l’air en rejoignant son groupe marocain, présenté comme le leader africain dans la formation aéronautique.

A l’heure où l’emploi reste une préoccupation majeure de la jeunesse ivoirienne, ce sont plus  de 1500 jeunes diplômés qui ont pris part au forum « Carrefour Africain » – et nombres d’entre eux seront demain peut-être les nouvelles recrues des entreprises marocaines qui misent plus allant sur la Côte d’Ivoire.


 

Auteur : Issiaka N’GUESSAN // Photo : Stand « Carrefour Africain » © Issiaka N’GUESSAN

Vous pourriez aussi aimer

Actualité

Sénégal : “La fraude fiscale n’est pas seulement internationale”

Un pactole de 188 millions de dollars déposés par des Sénégalais à l’étranger, dans la banque HSBC, et mis à jour par le scandale “Swissleaks”, c’est le débat qui fait

Actualité

Forum de Saint Louis Quelle Afrique de demain ?

Concept inédit, et pas réellement conceptualisé, le Forum de Saint Louis se tenait pour sa première édition du 25 au 27 novembre dans l’ancienne capitale de l’Afrique occidentale française. Au

Actualité

Le Maroc veut réduire sa dépendance au soja importé

Lesieur Cristal a annoncé, le 19 mai 2015, qu’il allait lancer une nouvelle huile de table. Elle offrira à terme un débouché immédiat à la production locale de colza et