• Togo : Exonération de TVA pour l’informatique
  • Togo : Exonération de TVA pour l’informatique

Togo : Exonération de TVA pour l’informatique

Les ordinateurs fixes et portables, les tablettes et les Smartphones ne seront plus soumis à la TVA (Taxe sur la valeur ajoutée) au Togo. La suppression par le gouvernement togolais de cette taxe a été officialisée la semaine dernière grâce à l’adoption de la loi de finances pour 2017 par l’Assemblée Nationale. Bientôt, les Togolais pourront acheter ces matériels informatiques à très faible coût.

Les autorités togolaises se sont fixées comme ambition de devenir un hub numérique dans la sous-région. Pour faciliter l’accès aux nouvelles technologies (NTIC), l’Assemblée nationale togolaise a adopté en fin de semaine dernière la loi de finances pour 2017 qui détaxe les matériels. Cette loi devra être effective d’ici quelques semaines.

 

Démocratiser l’outil

 

Selon le Ministère des Télécommunications, des postes et de l’économie numérique, cette mesure vise à inciter les Togolais à s’équiper en nombre. « J’ai le plaisir de vous annoncer pour cette nouvelle année que la suppression des taxes douanières sur les équipements informatiques est officialisée grâce à l’adoption de la loi de finances pour 2017 par l’Assemblée Nationale », a publié Cina Lawson, le Ministre des Postes et de l’Economie numérique sur son compte Facebook. Selon elle, cette action est motivée aussi par l’augmentation du nombre de ceux qui ont accès aux NTIC : un demi-million de Togolais sur une population totale de près de 8 millions d’habitants, soit 7,3%. Il y a 16 ans, ils étaient 38.000.

 

Rappelons que la mesure intervient à la suite d’une étude révélant que les importations de terminaux ont représenté, en 2014, 3% des taxes perçues sur le total des importations. En 2015, le montant de ces redevances serait de l’ordre de 100 à 150 millions de francs CFA. Autrement dit, les droits de douanes et taxes perçus par l’Etat dans ce secteur sont très faibles par rapport aux bénéfices que le pays pourrait tirer de la démocratisation de ces outils.

 

Soutenir la croissance

 

Cette loi fait plus que du bien au Togolais. « Cette initiative baissera surement le coût des terminaux et boostera la pénétration des téléphones mobiles au Togo. C’est une très bonne décision du gouvernement de détaxer les terminaux. J’espère que les services des impôts et des douanes sont informés que cette loi est en vigueur pour qu’ils ne nous obligent pas à payer une fois que la marchandise est à leur niveau », se réjouit Kouma Attikpo, un vendeur de portable à Dékon, un centre commercial de Lomé. Pour lui, cette disposition allègera les commandes en Chine et autres pour le commerce.

 

Selon les chiffres officiels, 5 028 8264 habitants possèdent aujourd’hui un téléphone mobile. C’est dire que le marché de la téléphonie mobile est en plein essor au Togo. « Au premier  trimestre  2016,  on  dénombre 34 773 nouveaux abonnés – soit une croissance de 0,75 %. Au second trimestre 2016, + 3,5 % – soit une croissance nette de 168 304 nouveaux abonnés, et au troisième trimestre 2016, + 3,4 % – soit 168 428 abonnés de plus » explique Abayeh Boyodi, directeur général de l’Autorité de réglementation des secteurs des postes et des télécommunications (ART&P). Avec la détaxation sur les matériels NTIC, qui aura pour conséquence la diminution des prix, le pourcentage des usagers de téléphone portable pourrait aller à 100%.

 

Aider la révolution numérique

 

D’autres initiatives sont mises en œuvre par le gouvernement togolais pour réussir la transformation numérique du pays. Par exemple, le projet WARCIP qui développera l’accès à la bande passante internationale ; le projet E-gouvernement pour raccorder les bâtiments administratifs, les hôpitaux et les écoles à la fibre optique ; ou encore le projet de Wifi ambiant gratuit, encore en cours de développement et à l’étude pour son déploiement.

 

« En s’inspirant du Rwanda » comme la ministre Cina Lawson le confiait tout récemment, « le Togo compte rattraper son retard en matière de promotion de l’économie numérique. » Et plusieurs autres actions sont encore en vue pour réaliser cet objectif.


 

Auteur :   Emmanuel Atcha  // Photo : Salle de formation en Informatique, Lomé – © Emmanuel Atcha

Vous pourriez aussi aimer

Actualité

Tunisair : un repositionnement stratégique

A quelque mois de son soixante-dixième anniversaire la compagnie aérienne tunisienne, Tunisair, a entrepris un virage décisif pour son avenir. Avec un positionnement vers le nord réaffirmé, mais une orientation

Actualité

Côte d’Ivoire – Développer les infrastructures pour soutenir l’émergence

Le secteur privé du BTP entend apporter sa contribution à l’émergence de la Côte d’Ivoire, et ce grâce au développement des nombreuses infrastructures du pays. Abidjan a donc vécu du

Actualité

Semaine culturelle de la Malaisie : Atteindre 36 millions de touristes en 2020

Diversités ethniques, culturelles, religieuses, le gouvernement malais veut faire de ces différences une force pour poursuivre sa politique de cohésion sociale, mais aussi pour encourager les étrangers à aller visiter